Richard Nadeau croit que l'expérience de Gilles Duceppe  donnera un vent d'espoir en vue du scrutin en octobre prochain.

Vent d'espoir pour le parti souverainiste

Le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc québécois donne un nouveau souffle au parti souverainiste à quelques mois de la prochaine élection fédérale, croit l'ancien député bloquiste dans Gatineau, Richard Nadeau.
Le militant Richard Nadeau n'a pas caché son enthousiasme lorsque contacté par LeDroit, mardi soir. Selon lui, l'expérience de Gilles Duceppe aura des effets positifs au cours des prochains mois et donnera un vent d'espoir en vue du scrutin en octobre prochain. «Les Québécois qui n'ont pas voté en 2011 ou qui ont sauté dans la vague orange devraient nous revenir», estime M. Nadeau.
Il a tenu à saluer le geste posé par Mario Beaulieu, qui cédera sa place comme chef du Bloc. «Ça démontre un grand sens de l'abnégation de la part de Mario de laisser sa place, soutient l'ancien parlementaire. Ça me fait penser à Parizeau qui avait donné beaucoup de place à Bouchard au référendum de 1995. Encore une fois, la cause est plus grande que l'individu.»