Mauril Bélanger occupera la chaise du président de la Chambre des communes de façon honoraire, le temps d'une journée.

Mauril Bélanger sera président honoraire des Communes

Une motion visant à faire de Mauril Bélanger un occupant honoraire pour une journée de la chaise du président de la Chambre des communes a été accueillie par un tonnerre d'applaudissements en chambre, mercredi.
Le député libéral d'Ottawa-Vanier a retiré sa candidature pour les fonctions de président la semaine dernière après avoir été diagnostiqué de la sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Lou Gehrig.
M. Bélanger a eu de la difficulté à parler durant les dernières semaines de la campagne électorale fédérale - des difficultés évidentes lorsqu'il s'est levé aux Communes pour poser une question plus tôt cette semaine.
Après que le contenu de la motion eut été lu par le député libéral Andrew Leslie, des députés de tous les partis se sont levés et ont applaudi M. Bélanger pendant plusieurs minutes.
Le président de la Chambre des communes, Geoff Regan, a pris cette démonstration de solidarité comme un signe que personne ne s'opposerait à la motion, et c'est ce qui s'est produit.
Le député de la circonscription d'Ottawa-Vanier a dévoilé son état de santé dans une lettre envoyée à des collègues, la semaine dernière.
La sclérose latérale amyotrophique est devenue mieux connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig à la suite du décès du célèbre joueur de premier but des Yankees de New York en 1941.
M. Bélanger, qui était pressenti pour les fonctions de président de la chambre, avait été élu une première fois comme député fédéral en 1995 lors d'une partielle, et a toujours obtenu la faveur des électeurs depuis ce temps.