Raymond Théberge est en voie de devenir le premier commissaire aux langues officielles à provenir de l’Ouest canadien.

Commissaire aux langues officielles : Trudeau propose Théberge

Le premier ministre Justin Trudeau a confirmé jeudi qu’il propose la nomination de Raymond Théberge comme nouveau commissaire aux langues officielles.

M. Théberge est recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton depuis 2012. Franco-manitobain, il a eu une carrière de plus de 35 ans en tant qu’éducateur, universitaire, auteur et haut fonctionnaire au gouvernement du Manitoba et au gouvernement de l’Ontario.

S’il est nommé, M. Théberge serait le premier commissaire aux langues officielles de l’Ouest canadien, et le premier à l’extérieur de l’Ontario et du Québec à occuper le poste. 

Le commissaire aux langues officielles, qui relève du Parlement, est nommé pour un mandat de sept ans. 

Le gouverneur en conseil nomme le commissaire aux langues officielles après consultation du chef de chacun des partis reconnus au Sénat et à la Chambre des communes et approbation par résolution des deux chambres du Parlement.

« Grâce à sa passion pour la dualité linguistique et les droits linguistiques des minorités, Raymond Théberge est le candidat idéal pour le poste de commissaire aux langues officielles du Canada. Son expérience de défenseur communautaire, d’universitaire et de fonctionnaire lui donne une grande compréhension des obstacles auxquels font face les communautés anglophones et francophones de partout au Canada. Je suis convaincu que M. Théberge exigera des comptes du gouvernement concernant la pleine mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles », a indiqué le premier ministre Trudeau, par voie de communiqué.