Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Ce contrat prévoit l’achat de 1032 bouteilles d’eau de 18 litres et de 444 bouteilles d’eau de 11,3 litres pour une période d’un an, précise le MTQ.
Ce contrat prévoit l’achat de 1032 bouteilles d’eau de 18 litres et de 444 bouteilles d’eau de 11,3 litres pour une période d’un an, précise le MTQ.

Plus de 40 000$ en bouteilles d'eau pour des résidents de La Pêche

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dû dépenser plus de 40 000$ au cours des dernières années pour fournir de l’eau embouteillée à des résidents de La Pêche qui ont vu l’eau de leurs puits être contaminée par du dynamitage effectué pour le prolongement de l’autoroute 5.

Fin novembre, le MTQ a conclu un contrat de 16 700$ avec l’entreprise gatinoise Distribution MADM «pour la fourniture en bouteille[s] d’eau pour des propriétés situées à La Pêche».

«Ce contrat prévoit l’achat de 1032 bouteilles d’eau de 18 litres et de 444 bouteilles d’eau de 11,3 litres pour une période d’un an, a précisé le MTQ au Droit. […] Ces bouteilles d’eau sont destinées à neuf résidences situées dans la municipalité de La Pêche dont le puits a été touché par des travaux de dynamitage dans le cadre du prolongement de l’autoroute 5.»

Ces travaux qui remontent à 2012 ont été effectués «dans le secteur du chemin de la Vallée-de-Wakefield». Jusqu’en octobre 2018, c’est l’entrepreneur qui était responsable des travaux de prolongement de l’autoroute, Couillard Construction Ltée, qui a assumé la facture pour l’eau embouteillée.

Le MTQ a ensuite pris la relève. Outre le plus récent contrat de 16 700$, il y en a eu un auprès du même fournisseur pour 10 600$ en 2019, et un autre de 14 500$ avec Distribution Gilles Blais, en 2018.

Tout ce dossier est actuellement judiciarisé, puisque le MTQ «tient l’entrepreneur responsable des travaux du prolongement de l’autoroute 5 responsable de tous les coûts directs et indirects se rattachant à la situation de contamination des puits».


« Ces bouteilles d’eau sont destinées à neuf résidences situées dans la municipalité de La Pêche dont le puits a été touché par des travaux de dynamitage dans le cadre du prolongement de l’autoroute 5. »
Le ministère des Transports du Québec

Les résidents concernés ne peuvent pas consommer l’eau des puits touchés, mais peuvent l’utiliser pour des tâches ménagères et pour prendre un bain ou une douche.

«En majorité, les cruches d’eau fournies aux résidences concernées sont consignées, a indiqué le MTQ. Sur demande seulement, le Ministère a permis la fourniture de bouteilles d’eau à usage unique et recyclables pour une des neuf résidences, et ce, pour répondre aux besoins de cette résidence.»

Contamination

Au départ, en 2012, le MTQ s’était assuré de fournir de l’eau potable à trois résidences – en raison d’une contamination dans deux cas et d’un manque d’eau dans l’autre.

En 2013, une campagne d’échantillonnage a été mise en place par le MTQ pour un total de 13 résidences. Cette mesure est toujours en cours.

Sur les neuf résidences ayant été affectées par les travaux de dynamitage, huit reçoivent de l’eau en bouteilles en raison d’une contamination de l’eau de leur puits – une mesure qui se fait sur une base «préventive» seulement pour deux foyers. La neuvième résidence reçoit quant à elle de l’eau embouteillée en raison d’une diminution du débit dans son puits.

Le MTQ souligne qu’en plus de l’échantillonnage d’eau, du pompage a été effectué pour «réduire l’impact que les travaux ont eu sur les puits affectés», de sorte que «la situation s’est améliorée pour la majorité des puits des résidences touchées».

La contamination des puits est «une situation exceptionnelle», affirment les autorités. «Le MTQ a d’ailleurs procédé à la modification du Cahier des charges et devis généraux pour interdire l’utilisation des produits de dynamitage en cause», a-t-on précisé au Droit.