L'ambassadeur des Pays-Bas, Henk van der Zwan.

Plus de 4 millions de bulbes plantés

Plus de 4 millions de tulipes du 150e de la Confédération viendront fleurir les jardins un peu partout au pays, un succès inespéré pour cette fleur spéciale aux couleurs du drapeau canadien.
« Il aura fallu cinq années de travail pour créer cette tulipe, un symbole vivace de l'amitié née de la libération des Pays-Bas par les Forces canadiennes lors de Deuxième Guerre mondiale », a déclaré l'ambassadeur des Pays-Bas au Canada, Henk van der Zwan, lors d'une cérémonie tenue jeudi, près du lac Dow à Ottawa, en présence de plusieurs dignitaires et représentants de la Commission de la Capitale nationale (CCN).
Malgré les températures peu clémentes, plus d'un million de tulipes, dont 300 000 aux couleurs de l'unifolié, ont été plantées et ont commencé à donner de la couleur à la région.
Parmi les invités, Marc Clément, propriétaire de deux magasins Home Hardware à Ottawa et Aylmer, a expliqué que l'engouement pour ces tulipes du 150e dans la région et à travers le pays avait dépassé toutes les attentes. Tous les bulbes conçus aux Pays-Bas ont été exportés au Canada.
« On prévoyait en vendre un million et demi, mais les gens se sont rués et plus de 4 millions de bulbes du 150e ont été vendus à travers le pays. On ne s'attendait pas à ça. Si nous en avions eu d'autres, nous les aurions vendus », a raconté M. Clément.
La floraison retardée
Les visiteurs ont déjà commencé à arpenter les jardins dispersés un peu partout dans la région, là où les tulipes tapissent déjà les parcs avec leurs couleurs éclatantes. 
C'est toutefois différent avec la tulipe du 150e qui est plus tardive que les autres, mais qui devrait à temps pour embellir les derniers jours du Festival des tulipes qui débute vendredi.