Le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson

Plan de la Capitale 2017-2067: «Un travail gigantesque»

Si le Plan de la capitale 2017-2067 présenté par la Commission de la capitale nationale (CCN) suscite déjà « enthousiasme et éloges », notamment de la part du maire Maxime Pedneaud-Jobin, des gens d'affaires insistent pour que Gatineau obtienne sa part des 17 projets marquants qui y sont proposés pour les 50 prochaines années.
Mardi midi, le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, a profité d'un dîner-causerie pour présenter à la communauté d'affaires de Gatineau le plan qui propose de transformer la région en une capitale « dynamique et branchée ». Le document avait déjà fait l'objet d'un dévoilement devant la communauté d'affaires d'Ottawa, il y a un mois, mais celle prévue à Gatineau avait été remise en raison des inondations.
Fruit d'une vaste consultation pancanadienne à laquelle ont participé 22 000 Canadiens, le document propose une série de 17 projets marquants retenus parmi les 1200 propositions reçues, a rappelé M. Kristmanson.
À Gatineau, l'appui au développement du ruisseau de la Brasserie pour en faire un secteur animé, l'amélioration d'un lien destiné au transport régional entre Ottawa et Gatineau, de même que l'amélioration de l'accueil des visiteurs et des réseaux de sentiers du parc de la Gatineau, font également partie des éléments proposés.
Pour le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Jean-Claude Des Rosiers, il faut que ces projets valorisent la 4e ville en importance au Québec. 
« J'incite la CCN à faire en sorte que des projets proposés viennent s'établir à Gatineau, comme le Musée du portrait et le Jardin botanique et autres », a souligné M. Des Rosiers.
La présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Teixeira, abonde dans le même sens.
« Dans le plan, le côté embellissement et design est important pour la CCN. C'est encourageant. Avec le 150e, c'est peut-être une opportunité pour se donner le moyen de réaliser de beaux projets. Nous allons tous en sortir gagnants. » 
« Extraordinaire »
Aux yeux du maire de Gatineau, la CCN a réalisé « un travail gigantesque » afin de créer un « outil de planification extraordinaire ».
« Notre défi, c'est de planifier ensemble, notamment au niveau du transport régional. Ce plan, il faut qu'on se l'approprie », affirme M. Pedneaud-Jobin.
Ce dernier a aussi rappelé le rôle important de chef d'orchestre joué par M. Kristmanson dans la transformation de la CCN, en faveur d'une plus grande transparence et ouverture. 
« Déjà, on est en train de réfléchir à l'idée d'un comité consultatif de la rive nord pour discuter de nos préoccupations. Il faut rentrer plus dans l'ADN de la CCN, dans la structure », a indiqué le maire de Gatineau.
Après la rencontre, le premier dirigeant de la CCN a expliqué qu'il faudra sans doute attendre le Plan directeur du coeur de la capitale pour en savoir plus sur le lieu de certains des projets marquants. 
« Le plan, c'est la tête de la pyramide. Il va falloir attendre au plan directeur pour avoir des réponses », a souligné M. Kristmanson.