Une esquisse du nouveau projet de redéveloppement des plaines LeBreton.

Plaines LeBreton: la CCN dévoile ses nouveaux plans [PHOTOS]

Un nouveau plan pour le développement des plaines LeBreton est maintenant en place, un plan qui prévoit un espace pour un amphithéâtre.

À LIRE AUSSI : Équilibre atteint, selon la CCN

Un projet bien vu

La Commission de la capitale nationale (CCN) a dévoilé le plan Bâtir LeBreton durant la réunion de son conseil d’administration jeudi matin. On réserve un terrain pour un « Centre événementiel potentiel » entre la rue Albert et le tracé de l’O-Train, près de la rue Preston.

« L’idée, c’est vraiment de garder l’espace pour un aréna et des événements comme ça. On a du temps et il y a beaucoup d’espace », souligne le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum.

Rappelons qu’après l’échec du projet RendezVous LeBreton — du consortium notamment formé du propriétaire des Sénateurs d’Ottawa, Eugene Melnyk, et de l’entreprise Trinity Development —, la CCN avait choisi de vendre ou louer ses terrains à la pièce pour éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier.

La CCN a maintenant l’option d’attendre qu’un promoteur mette un projet sérieux sur la table pour la construction d’un amphithéâtre, sans pour autant compromettre le développement complet des plaines LeBreton.

« Je pense que c’est vraiment une partie du plan qui est très importante, d’encourager les Sénateurs à construire leur aréna au centre-ville, indique le maire d’Ottawa, Jim Watson. Dans l’histoire, les équipes sportives professionnelles en Amérique du Nord, les arénas sont presque toujours au centre-ville, près d’un accès au transport en commun. »

Melnyk, l’éléphant dans la pièce ?

Si la CCN conserve l’espoir de voir les Sénateurs d’Ottawa déménager leur domicile de Kanata vers les plaines LeBreton, le propriétaire de la franchise ne semble plus pressé de financer la construction d’un nouvel amphithéâtre.

Le maire d’Ottawa répond maintenant sans équivoque qu’il ne croit pas que M. Melnyk est l’homme de la situation pour que les Sénateurs viennent jouer au centre-ville.

« Il semble avoir perdu l’intérêt de déménager au centre-ville, affirme Jim Watson. S’il ne déménage pas l’aréna, il faudra préserver ce terrain sous forme d’espaces verts un peu plus longtemps. Il ne faut pas le barricader et empêcher l’accès au public pendant ce temps, comme nous l’avons vu avec d’autres développements. Gardons ce lieu actif jusqu’à ce qu’il y ait un nouveau propriétaire, que la ligue intervienne ou jusqu’à ce que M. Melnyk change d’idée. »

Advenant qu’un autre promoteur soumette un projet vocation événementielle qui ne conviendrait pas aux besoins d’une équipe de hockey professionnelle, la CCN a l’option d’aller de l’avant tout en attendant les Sénateurs d’Ottawa.

Un terrain est prévu pour ce qui est pour l’instant nommé la « Place LeBreton », un « site offrant une opportunité emblématique pour un lieu de divertissement, une institution culturelle ou un complexe sportif », peut-on lire dans le plan provisoire Bâtir LeBreton dévoilé jeudi.

Voici d'autres images du projet: