Pierre-Jean Séguin n’est plus à l’emploi de TVA Gatineau-Ottawa. 
Pierre-Jean Séguin n’est plus à l’emploi de TVA Gatineau-Ottawa. 

Pierre-Jean Séguin n’est plus à l’emploi de TVA Gatineau-Ottawa

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
L’un des visages les plus connus du milieu médiatique de l’Outaouais, le reporter Pierre-Jean Séguin, n’est officiellement plus à l’emploi de TVA Gatineau-Ottawa.

Selon nos informations vérifiées auprès de nombreuses sources, Pierre-Jean Séguin était, depuis la période des Fêtes, sous le coup d’une deuxième suspension en deux ans, qui serait en lien avec son attitude en milieu de travail et envers ses pairs.

Le Droit a consulté plusieurs sources dignes de confiance dans ce dossier au cours des dernières semaines. Sans avoir été officiellement poussé vers la porte, Pierre-Jean Séguin a offert sa démission à son employeur. Ce dernier l’a acceptée jeudi, le 27 février dernier. C’est par une note de service laconique signée par le directeur de la station, Sébastien Côté, dont nous avons obtenu copie, que la direction a annoncé la nouvelle aux employés. La direction de la station a refusé de commenter la situation, prétextant qu’il s’agit de régie interne.

Pierre-Jean Séguin a été suspendu par ses patrons une première fois, à la suite d’une plainte faisant état de plusieurs griefs à l’endroit du reporter. Cette plainte, dont nous avons obtenu copie, a été déposée en mai 2017 par Mathieu Lacombe, ancien chef d’antenne de TVA Gatineau-Ottawa, devenu, en octobre 2018, ministre de la Famille dans le gouvernement de François Legault.

Pierre-Jean Séguin a publié un message sur Facebook, dimanche.

Interpellé par Le Droit en début de semaine dernière au sujet de cette plainte, M. Lacombe a confirmé en être l’auteur et l’avoir déposée au syndicat et à la direction de la station. Il a cependant refusé tout commentaire dans ce dossier.

La plainte reprochait au reporter son attitude « méprisante et condescendante » envers certains de ses pairs, ainsi qu’un comportement qui « s’apparente à de la violence psychologique ». Toujours selon la plainte, M. Séguin aurait régulièrement eu des « propos dénigrants et mesquins », parfois « extrêmement méprisants » envers certains de ses collègues. Plusieurs sources contactées par Le Droit ont abondé dans le même sens.

La plainte a été prise suffisamment au sérieux pour qu’une firme d’avocats de Montréal soit mandatée par l’employeur pour faire enquête sur la situation à l’interne. C’est à la suite de cette enquête que M. Séguin a été suspendu une première fois pour une durée de deux mois.

Réactions sur Facebook

Le comportement du reporter se serait par la suite amélioré pendant un temps, mais les tensions entre M. Séguin et certains de ses collègues ont repris dans les mois qui ont suivi, si bien qu’il a fait l’objet d’une nouvelle mesure disciplinaire qui a mené à une deuxième suspension, juste avant les Fêtes, en décembre dernier.

Pierre-Jean Séguin n’a donné suite à aucune de nos nombreuses demandes d’entrevue. Il a cependant écrit sur sa page Facebook, dimanche, avoir « décidé de passer à autre chose », après 12 ans passés à TVA Gatineau-Ottawa, V et TQS. « Les changements et les défis sont salutaires et nécessaires dans la vie et il est temps pour moi d’explorer de nouveaux horizons », a-t-il ajouté. Il a pris soin de remercier ses patrons et de souhaiter du succès à ses collègues. « J’ai encore plein de choses à raconter, a-t-il ajouté. Ce n’est qu’un au revoir. »

Pierre-Jean Séguin a signé son dernier reportage à TVA Gatineau-Ottawa le 23 décembre 2019.