La directrice général de la SPCA de l'Outaouais, France Dubois

Piégé dans une voiture et sous sa fourrure

Les humains, mais aussi les bêtes à poil, peuvent être particulièrement vulnérables dans les vagues de chaleur. La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de l'Outaouais est encore intervenue pour secourir un chien laissé à lui-même dans une voiture, hier matin.
L'animal, qui se trouvait dans un véhicule stationné près d'un restaurant du secteur Gatineau, s'en est bien tiré, mais il arrive que des bêtes soient en état de choc.
«Tous les étés, la SPCA de l'Outaouais doit faire appel à la vigilance de la population afin d'éviter de laisser un chien à l'intérieur d'un véhicule», rappelle sa directrice France Dubois.
Les propriétaires peuvent être de bonne foi, désirant garder leur animal avec eux. Mais il faut toujours se rappeler que la chaleur extérieure est moindre que dans la voiture, en été.
Mme Dubois rappelle une expérience menée en juin 2014, afin de mieux comprendre comment la chaleur peut être accablante dans un véhicule fermé.
Un thermomètre placé sur le siège du passager a atteint 36 degrés après dix minutes, même si les fenêtres étaient baissées. La température extérieure était de 31 degrés, vers 13h.
À cette température, un chien n'est plus en mesure de se refroidir et commence à souffrir, selon la SPCA.
Fenêtres fermées, le mercure a explosé à 47 degrés après 5 minutes et à 50 degrés après 10 minutes.
La même expérience, un mois plus tard avec une température extérieure de 21 degrés, a fait atteindre la température à 38 degrés.
Les témoins d'un animal laissé à lui-même dans une telle situation peuvent composer le 3-1-1.
Ldebacher@ledroit.com