Petite-Nation

Enveloppe de 391 000$ pour la MRC de Papineau

La Municipalité régionale de comté de Papineau voit son enveloppe budgétaire dans le cadre du programme RénoRégion être bonifiée pour 2018-2019.

C’est un fonds de 391 000$ qui est allongé par Québec cette année afin d’aider les propriétaires-occupants à revenu faible ou modeste de la MRC de Papineau à faire effectuer des travaux visant à corriger des défectuosités majeures sur leur résidence.

Le député de Papineau, Alexandre Iracà, en a fait l’annonce jeudi.

« Ce soutien financier vient donner un bon coup de pouce à nos concitoyens de la MRC de Papineau en leur permettant de vivre dans des conditions d’habitation plus adéquates. C’est une excellente nouvelle, qui contribuera au dynamisme de nos communautés », a déclaré M. Iracà, lors de l’annonce.

De son côté, le préfet de la MRC, Benoît Lauzon, se réjouit que le fonds ait été bonifié par Québec pour l’année en cours.

L’an dernier, 325 000$ avaient été accordés pour la MRC de Papineau. 

« On a toujours chaque année plus de demandes que d’argent disponible. Ce sont près d’une quarantaine de résidences qui pourront faire une demande d’aide sur le territoire de la MRC. On a des familles qui ont besoin de ce programme pour rénover leur domicile. C’est vraiment un besoin sur notre territoire », a mentionné M. Lauzon.

L’aide octroyée aux propriétaires-occupants de résidences qui déposent une demande de financement peut atteindre 95 % du coût des travaux, jusqu’à un maximum de 12 000$.

Pour être admissible, la résidence en question doit nécessiter des travaux d’au moins 2000$ visant à corriger une ou plusieurs défectuosités majeures reliées aux murs extérieurs, à la structure, aux saillies, aux ouvertures, à la plomberie, à l’électricité, à la toiture, au chauffage ou à l’isolation thermique.

Le programme, administré par la Société d’habitation du Québec, dispose d’un budget de 20 millions $ pour 2018-2019, lequel est réparti entre 101 municipalités et MRC de moins de 15 000  habitants.

Petite-Nation

La bibliothèque de Duhamel fera peau neuve

Le village de Duhamel, dans la Petite-Nation, verra sa bibliothèque être revampée et mise aux normes, grâce à un investissement conjoint de la municipalité et des gouvernements fédéral et provincial totalisant plus de 195 000$.

Le député fédéral d’Argenteuil-La Petite-Nation, Stéphane Lauzon, et son homologue provincial du comté de Papineau, Alexandre Iracà, ont annoncé mercredi des aides financières respectives de 65 000$ par le biais du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec - Volet infrastructures provinciales-territoriales. Duhamel injectera aussi 65 000$ dans le projet de réfection de l’édifice.

Petite-Nation

Budget de 82,6 M$ pour la CSCV

La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées a adopté, mercredi, un budget équilibré 2018-2019 de 82,6 millions de dollars.

Il s’agit du premier budget de la CSCV depuis la réforme du système de taxation scolaire au Québec. Le taux de taxes de la CSCV pour l’année à venir se chiffre d’ailleurs à 0,13 $ par tranche de 100 $ d’évaluation foncière, ce qui représente une facture de 239,65 $ pour une résidence évaluée à 200 000 $. 

La commission scolaire récupérera 5,4 millions de dollars en perception de taxes en 2018-2019. L’an dernier, ce sont 15,5 millions $ qui avaient été engrangés par la CSCV par le biais de la taxe scolaire. La subvention d’équilibre mise en place par Québec permettra d’éponger la différence de revenus.

Si le président de la CSCV, Éric Antoine, parle somme toute d’un bon budget, il soutient qu’il demeure difficile de se réjouir complètement de la situation.   La saisie par Québec de 100 % des surplus engrangés par la CSCV grâce à sa gestion efficace du transport scolaire sur son territoire est encore difficile à digérer, soutient M. Antoine. Ce bas de laine de 800 000 $ a été récupéré en entier par le gouvernement provincial. 

« Il faut faire des pieds et des mains pour venir à bout de présenter un budget équilibré toutes les années. [...] On a souffert des compressions et on en souffre encore », affirme M. Antoine.

Ce dernier rappelle que son organisation a dû encaisser des compressions de 3,8 millions de dollars depuis 2010. Le gouvernement a finalement réinjecté 3,2 millions dollars depuis, mais par l’entremise de mesures ciblées. Le budget 2018-2019 de la CSCV prévoit d’ailleurs des réinvestissements ciblés de 1,3 million de dollars pour l’année à venir.

« On a coupé, on a réinvesti avec des mesures ciblées. Si c’était ça le but du gouvernement, d’avoir plus de mesures ciblées pour mieux contrôler les commissions scolaires, ils auraient pu juste le faire il y a six ou sept ans et nous sauver tout le trouble tout en ne mettant pas à risque le développement de nos élèves. Je trouve ça incohérent comme approche », a déclaré à ce sujet le vice-président de la CSCV, Sylvain Tremblay.

Petite-Nation

La Plateforme agricole élargit son offre

La Plateforme agricole de L’Ange-Gardien, qui héberge cette année 14 entreprises locataires, verra sa capacité d’accueil augmenter pour les prochaines années alors qu’un projet d’agrandissement de l’incubateur sera réalisé cet été.

Profitant du lancement de la neuvième saison d’opérations de la Plateforme agricole de L’Ange-Gardien, le Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais (CREDÉTAO) a annoncé plus tôt cette semaine avoir obtenu une aide financière d’environ 40 000 $ de la part du Mouvement Desjardins.