À défaut de pouvoir tenir une mouture 2020 dans sa formule originale en raison de la pandémie de COVID-19, les organisateurs du Festival de musique traditionnelle de Papineau tiendront des «activités sporadiques» mensuelles d’ici le printemps prochain afin de maintenir bien allumée la flamme du «trad» dans la Petite-Nation.
À défaut de pouvoir tenir une mouture 2020 dans sa formule originale en raison de la pandémie de COVID-19, les organisateurs du Festival de musique traditionnelle de Papineau tiendront des «activités sporadiques» mensuelles d’ici le printemps prochain afin de maintenir bien allumée la flamme du «trad» dans la Petite-Nation.

Un spectacle ambulant de musique trad dans les rues de Ripon

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
À défaut de pouvoir tenir une mouture 2020 dans sa formule originale en raison de la pandémie de COVID-19, les organisateurs du Festival de musique traditionnelle de Papineau tiendront des «activités sporadiques» mensuelles d’ici le printemps prochain afin de maintenir bien allumée la flamme du «trad» dans la Petite-Nation.

Un premier rendez-vous est fixé à ce samedi 19 septembre, à la Coopérative Place du Marché, à Ripon, dès 12h30. Des musiciens provenant des formations Le Diable à Cinq et de La Tuque Bleue performeront lors des heures d’ouverture du marché public. Une fois que le marché fermera ses portes, vers 14h, ceux-ci apporteront leurs instruments avec eux sur deux remorques distinctes qui seront ensuite tirées. L’objectif est d’offrir un «spectacle ambulant» dans les rues du village. Les deux plateformes mobiles circuleront à travers un trajet préétabli jusqu’à 16h.

«On a visé les rues qui sont au coeur du village sans avoir à emprunter les artères principales parce qu’on ne voulait pas barrer la circulation. Les groupes vont circuler dans les rues résidentielles. Les gens sont invités à sortir sur leur balcon, leur parterre ou en bordure de route, pour venir écouter et regarder le spectacle, mais les grands rassemblements seront interdits conformément à la réglementation de la Direction de la santé publique», souligne le président du Festival de musique traditionnelle de Papineau, Martin Sabourin. 

L’organisation du festival avait annoncé en juin qu’elle annulait son édition 2020. La première mouture de l’événement, qui avait eu lieu en 2019, avait attiré plus de 2000 personnes sur deux jours à Ripon. 

D’autres prestations «atypiques» devraient avoir lieu au cours des prochains mois, assure M. Sabourin. L’intention est de tenir au moins un événement par mois d’ici le printemps 2021. Avec ces «concerts sporadiques» qui risquent de prendre différentes formes chaque fois, les organisateurs espèrent continuer à surfer sur le succès du happening lancé en 2019.

«Nous étions très fébriles après la première édition, avec tous les commentaires que nous avions reçus. Les gens de Ripon étaient fiers du festival. Nous avions hâte à la deuxième année et toute cette situation de la pandémie est venue couper notre momentum. Avec l’événement de samedi et les choses qu’on prévoit faire au cours des mois à venir, on veut essayer de garder un peu ce momentum», note M. Sabourin.

Comme la situation entourant la pandémie de COVID-19 évolue rapidement, les détails entourant les prochaines activités du festival seront divulgués en temps et lieu sur la page Facebook de l’événement. Le trajet pour le concert ambulant du 19 septembre sera aussi bientôt disponible sur la page Facebook de l’organisation.