Un projet de règlement sera présenté à l'automne

Un premier projet de règlement visant à uniformiser la tarification lorsque des accidents routiers impliquant des non-résidents surviennent sur le territoire de la MRC Papineau sera présenté au conseil des maires cet automne.
Le document sera déposé au comité de sécurité incendie en septembre.
Le groupe de travail devra par la suite faire parvenir ses recommandations aux maires des 24 municipalités qui auront à trancher sur la question.
Chacun des 17 villages de la MRC qui compte sur une brigade de protection des incendies dispose d'une politique de tarification quand un automobiliste domicilié hors des frontières locales est impliqué dans un accident de la route et que les pompiers doivent débarquer sur les lieux. Or, les prix sont loin d'être uniformes sur l'ensemble du territoire.
Depuis l'automne 2013, un comité issu de la Sécurité publique de la MRC Papineau planche sur un plan d'harmonisation afin d'éviter les écarts de coûts entre les différentes municipalités. Le montant qui sera proposé demeure pour le moment inconnu.
«Le tarif qu'on veut soumettre pour approbation au conseil des maires, c'est au moins un tarif qui va permettre aux municipalités d'entrer dans leurs frais d'opération suite à une intervention des pompiers», indique le coordonnateur régional à la Sécurité publique de la MRC Papineau, Éric Lacasse.
Selon lui, si elle est adoptée par les élus, l'uniformisation viendra régler beaucoup de problèmes. «D'arriver avec une politique du genre, ça va permettre d'alléger le fardeau des gens qui viennent dans la MRC et de réglementer les frais engendrés par les villes quand elles font déplacer leurs équipes», dit M. Lacasse.
La mairesse de Saint-André-Avellin, Thérèse Whissell, estime que le dossier a d'ailleurs intérêt à se régler rapidement.
Même si ce genre de tarification est à la discrétion des municipalités, cette dernière soutient qu'il revient maintenant à la MRC de prendre une décision.
«Je trouve que septembre c'est loin. Il y a encore des accidents et on continue de charger pour les gens de l'extérieur parce qu'on n'a pas encore statué sur le sujet à la MRC. On charge un montant à Saint-André-Avellin et ce n'est peut-être pas la même chose à Papineauville ou ailleurs. Il y a même des municipalités qui ne chargent pas. Il faut que ce soit la même chose partout», clame-t-elle.
Facture surprise de 600$
Rappelons que Saint-André-Avellin avait été mis sur la sellette au printemps dernier lorsqu'une histoire de carambolage pour le moins extraordinaire avait fait les manchettes.
Une résidente de Gatineau, dont le véhicule était stationné aux abords de la route, s'était malencontreusement retrouvée au coeur d'un accident impliquant finalement trois voitures.
Même si elle n'était pas au volant, la dame s'était vue remettre une facture de 600$ de la part de la municipalité puisque les pompiers avaient été dépêchés sur place.
Les deux automobilistes responsables de la collision avaient aussi reçu une facture identique.
De 250 à 300 appels sont logés au 9-1-1 annuellement pour des accidents de la route sur le territoire de Papineau, selon les données de la Sécurité publique de la MRC.
bsabourin@ledroit.com