Un commissaire scolaire représentera la CAQ dans Papineau

La Coalition avenir Québec (CAQ) misera sur l'ancien conseiller municipal de Montpellier et actuel commissaire de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées, René Langelier, pour défendre ses couleurs dans Papineau lors de la prochaine élection générale. La formation politique dirigée par François Legault a dévoilé l'identité de son candidat, vendredi, par voie de communiqué.
M. Langelier, un ancien contrôleur à la circulation au sein du ministère des Transports, succède donc à Chantal Dubé qui avait récolté 8218 votes en septembre 2012 avec 21,98% des suffrages. La fonctionnaire fédérale avait terminé au troisième rang dans la circonscription derrière Alexandre Iracà (Parti libéral du Québec) et Jean-François Primeau (Parti québécois).
Joint par téléphone vendredi, le nouveau candidat caquiste a affirmé que sa décision avait été prise ces dernières semaines. Il était d'ailleurs toujours membre du comité exécutif du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Papineau jusqu'à mercredi, jour de sa démission. Il a aussi déjà milité pour le Bloc québécois et le Parti québécois.
Il a rencontré François Legault il y a une quinzaine de jours à Repentigny et soutient avoir été séduit par le programme de la CAQ après avoir discuté avec celui-ci.
«J'admire beaucoup François Legault et il faut arrêter de gaspiller l'argent et de payer trop de taxes. [...] Ça nous prend des ressources pour avoir plus de services au CLSC de Saint-André-Avellin, par exemple. J'appuie aussi la démarche du train touristique qui pourrait se promener dans nos villages. Ça nous prend quelque chose pour faire vivre l'industrie dans le coin. Il faut que le parc industriel de Thurso fonctionne. Je pense qu'avec la CAQ, on peut ménager l'argent», dit-il.
M. Langelier affirme par ailleurs n'avoir aucun malaise à se retrouver au sein d'une formation politique qui prône l'abolition des commissions scolaires, alors qu'il est lui-même commissaire. Le principal concerné continuera d'ailleurs à siéger à la table des commissaires jusqu'au jour scrutin, assure-t-il. «Comme je serai dans la CAQ, je vais être dans l'engrenage pour pouvoir sauver les meubles et dire qu'il y a de bonnes choses qui se font avec les commissions scolaires.»
En plus d'avoir été engagé dans plusieurs causes au niveau bénévole, M. Langelier a aussi été vice-président du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) pour la section de Montréal et Laval au cours de sa carrière. Il a été conseiller municipal de Montpellier de 2002 à 2010.