La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande

Transport: la MRC Papineau en quête d'alternatives

Plus d'une centaine d'acteurs du milieu communautaire, de la santé et de la scène politique ont pris part au Forum sur le transport collectif de Papineau, jeudi, au Complexe Whissell de Saint-André-Avellin. L'objectif de la démarche: trouver une solution afin d'améliorer l'offre de transport pour la population de la MRC Papineau.
Le forum, organisé par le Comité transport de la table de développement social de Papineau, découle d'une vaste étude réalisée en 2015-2016 sur l'ensemble du territoire de la Municipalité régional de comté. 
Au terme de cinq consultations publiques et d'un sondage effectué auprès de 510 répondants, l'étude effectuée pour le compte de la Corporation de transports collectifs et adaptés de Papineau (CTCAP) avait mis à l'avant plan trois solutions alternatives possibles afin d'améliorer le transport dans la région, soit la mise place d'un système de covoiturage, l'intégration d'un réseau de taxi collectif ou l'harmonisation des places en transport scolaire.
Ce sont ces trois concepts qui ont été soumis à la réflexion, jeudi. «On veut étendre les services vers d'autres modes de transport collectif et ce qu'on veut faire, c'est aller chercher un positionnement. Il faut trouver des services complémentaires pour offrir un service multimodal parce nous ne pouvons pas répondre aux besoins en ce moment», fait valoir Anabel Beaudry-Sarazin, consultante et chargée de projet pour la CTCAP.
Déplacements à la hausse
En 2016, le nombre de déplacements en transport collectif dans Papineau s'est chiffré à 24 202, en hausse de 28% par rapport à l'année précédente. Une soixantaine de bénévoles à peine oeuvre pour la CTCAP afin d'offrir le transport collectif et le transport adapté dont le nombre de déplacements a atteint 27 109 l'année dernière.
La MRC Papineau, l'une des régions les plus vieillissantes et pauvres du Québec, fait également face à un défi de taille en matière de densité de population. On dénombre 7,9 habitants par kilomètre carré.
À cela s'ajoute le fait qu'au moins 14% de la population n'a pas accès à une voiture et que 64% des déplacements liés au travail dans la région se font à l'intérieur des frontières de la MRC, peut-on lire dans l'étude sur le transport alternatif parue en avril 2016.
Pour la préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, l'enjeu du transport collectif est bien réel et représente l'un des défis les plus urgents à relever pour la région de la Petite-Nation. Selon elle, la vitalité de la région dépend de la qualité du service.
«Le transport, c'est ce qui va sauver le monde rural. Sans transport, les gens vont partir. Ça prend un système adéquat et nous sommes à la croisée des chemins. Le transport bénévole doit demeurer, mais on doit aussi trouver des alternatives qui seront les moins dispendieuses parce qu'il y a aussi la question du financement», affirme-t-elle.
Pour l'année en cours, la MRC Papineau a reçu 125 000$ du ministère des Transports afin de financer les opérations de la CTCAP.
Le comité du forum devrait rendre une décision d'ici quelques jours quant à l'alternative qui sera priorisée. Une étude de préfaisabilité et un projet pilote devraient  en découler, a confirmé Mme Beaudry-Sarazin.