Benoit Lauzon, maire de Thurso, et Isabelle Lizée, directrice par intérim du CAMF.

Thurso, « l'amie des enfants »

Thurso vient de faire son entrée dans le club sélect des Municipalités amies des enfants (MAE).
Le Carrefour action municipale et famille (CAMF) a officiellement remis l'accréditation MAE à la Ville de Thurso, mardi, lors d'une conférence de presse organisée au parc Michel-Giroux. 
Thurso devient ainsi la deuxième municipalité en Outaouais à obtenir ce statut, après Saint-André-Avellin, qui se trouve elle aussi dans la MRC de Papineau. 
Elles sont environ 40 localités au Québec à détenir ce titre octroyé dans le cadre du programme de reconnaissance et d'accréditation de l'Unicef, lequel est coordonné par le CAMF. Le statut en question vise à mettre l'enfant au coeur des décisions municipales.
«Le but est vraiment de travailler au développement de la participation citoyenne dès le jeune âge et de faire en sorte que les droits des jeunes soient pris en considération dans les décisions de la municipalité», a résumé la directrice générale par intérim du CAMF, Isabelle Lizée, à propos de l'accréditation MAE.
«Une MAE est une municipalité qui s'engage à respecter les droits de l'enfant et dans laquelle ses opinions, ses besoins et ses priorités font partie intégrante des décisions, des politiques et des programmes publics», peut-on lire dans le descriptif du CAMF.
Parmi les critères qui ont convaincu le jury du CAMF d'introniser Thurso au sein du groupe, on retrouve principalement la mise sur pied en 2014 d'une Commission permanente de la jeunesse, par le conseil municipal.
D'autres initiatives ont aussi été mises de l'avant. Tous les enfants de Thurso reçoivent par exemple un cadeau lors de la fête de Noël. Un service de camp de jour abordable est en place durant la période estivale.
Le territoire compte de plus une patinoire extérieure, un club de curling et des pistes cyclables où les enfants peuvent se garder actifs.  
La municipalité a également investi plusieurs milliers de dollars dans ses parcs ces dernières années. 
Le maire de Thurso, Benoît Lauzon, a affirmé mardi que sa municipalité venait de prendre «un engagement clair envers la jeunesse» avec ce nouveau titre.
«La jeunesse, c'est notre avenir. On parle beaucoup au Québec du vieillissement de la population. Nous à Thurso, nous avons la chance d'avoir une municipalité qui se développe énormément depuis deux ou trois ans. Nous avons beaucoup de jeunes familles qui viennent s'établir ici et on veut bien les encadrer. On veut s'assurer qu'elles vont se sentir chez eux», a indiqué le premier magistrat. 
On compte près de 1000 municipalités dans le monde qui possèdent le statut d'«amie des enfants».