Au total, sept usagers et deux membres du personnel du Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la Petite-Nation, à Saint-André-Avellin, ont finalement été testés positifs à la COVID-19 dans les derniers jours.
Au total, sept usagers et deux membres du personnel du Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la Petite-Nation, à Saint-André-Avellin, ont finalement été testés positifs à la COVID-19 dans les derniers jours.

Sept usagers et deux employés atteints de la COVID-19 au CHSLD de la Petite-Nation

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Au total, sept usagers et deux membres du personnel du Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la Petite-Nation, à Saint-André-Avellin, ont finalement été testés positifs à la COVID-19 dans les derniers jours.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSSO) avait annoncé vendredi dernier son intention de réaliser des tests de dépistage sur l’ensemble des usagers et des employés de l’établissement après que deux résidents aient été déclarés positifs au virus.

Le CISSSO a confirmé mardi avoir testé la totalité des 96 usagers de l’établissement de même que plus de 125 membres du personnel ayant oeuvré dans ce CHSLD. Cinq nouveaux cas du coronavirus ont été décelés parmi la clientèle de l’endroit de même que deux employés du centre. Les résultats de l’ensemble des tests avaient été obtenus par l’organisation mardi.

«Toutes les mesures ont été mises en place, les équipes se sont déployées au CHSLD, incluant la prévention du contrôle contre les infections, la Direction de la santé publique et bien sûr les équipes de gestionnaires et les équipes de soignants du CHSLD. La santé publique de l’Outaouais veut dire que nous sommes chanceux dans notre malchance. C’est-à-dire que nous avons des cas, mais pour le moment, en milieu de soins, en CHSLD, les résultats que nous avons reçus aujourd’hui sont encourageants et les mesures continuent d’être en place et la surveillance continue de se faire tous les jours», a affirmé Carol McConnery, médecin-conseil à la direction de la santé publique de l’Outaouais, mardi, en point de presse.

Les sept résidents du CHSLD de la Petite-Nation ayant contracté la COVID-19 ont été placés en isolement dans une «zone chaude» de l’établissement afin d’éviter qu’il y ait propagation du virus dans l’édifice.

«Quand on crée la zone rouge, on part d’un bout d’aile et on avance au gré du nombre de places dont nous avons besoin. On bâtit des murs pour que ce soit étanche d’une zone à l’autre. Bien sûr, pour ce faire, on a dû déplacer des résidents dans la zone ciblée vers un autre étage ou vers une autre chambre. La facilité que nous avons avec la Petite-Nation, c’est que nous avions quelques lits tampons non occupés au moment où l’éclosion s’est produite», a expliqué Judith Daoust, directrice du soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSSO.

Comme les usagers de CHSLD sont généralement des personnes âgées fragilisées, le changement d’environnement peut être difficile pour ceux qui sont transférés de lieux. Des mesures spéciales sont appliquées quand un résident change de chambre, a assuré Mme Daoust.

«Il y a un accompagnement plus soutenu de ces gens-là pendant cette période pour qu’ils s’acclimatent mieux avec leur nouveau voisin de chambre», a-t-elle souligné.