Yvon Landry, maire suppléant de Saint-Sixte, Mathieu Lacombe, député de Papineau et ministre responsable de l'Outaouais, et Jean-René Carrière, maire de Saint-André-Avellin.
Yvon Landry, maire suppléant de Saint-Sixte, Mathieu Lacombe, député de Papineau et ministre responsable de l'Outaouais, et Jean-René Carrière, maire de Saint-André-Avellin.

Saint-André-Avellin aura une nouvelle caserne de pompiers en 2021

La municipalité de Saint-André-Avellin, dans la Petite-Nation, pourra compter sur une toute nouvelle caserne de pompiers dès le printemps 2021.

Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, le ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Papineau, Mathieu Lacombe, a annoncé lundi une aide financière de 1,8 M$ provenant du Programme Réfection et construction des infrastructures municipales pour la réalisation de ce projet chiffré à 2,6 M$. La solde de la facture pour la construction de l’immeuble sera payée par la municipalité dont l’ancienne caserne, bâtie en 1967 et à laquelle s’était greffée au fil des ans la mairie, a été démolie le 25 mai dernier.

L’hôtel de ville de Saint-André-Avellin, située en plein coeur du village, était fermé depuis novembre 2017 en raison de problèmes de moisissures du bâtiment et de qualité de l’air et a depuis déménagé de façon temporaire dans un autre édifice de la rue Principale, mais la caserne originale était demeurée opérationnelle. Les employés du Service des incendies de la municipalité devaient toutefois respecter des consignes strictes en matière santé et de sécurité en raison de l’état des lieux, dont le port d’un masque respirateur N95.

«Les conditions étaient que si on voulait demeurer à l’intérieur, on devait porter des maques N95, du matin au soir. On parlait d’environ 2,2 millions de rénovations que nous aurions dû faire si on voulait conserver l’ancienne caserne. Rendu là, on ne fera pas du neuf avec du vieux. On a démoli et on s’en va vers du neuf», a commenté le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière, lundi, précisant que les travaux devraient s’échelonner jusqu’au printemps 2021, au plus tard.

Sur la photo, on aperçoit le député de Papineau et ministre reponsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière, l’entrepreneur Sébastien Brunet de l’entreprise Ed Brunet et Associés, et le directeur du Service des incendies de Saint-André-Avellin, Serge Lamothe, lors de la première pelletée de terre de la nouvelle caserne de pompiers de Saint-André-Avellin.

La nouvelle infrastructure de 570 mètres carrés, dont la construction débutera le 22 juin, sera érigée au même endroit que l’ancienne caserne et sera munie de quatre portes de garage, d’un plancher chauffant, d’une salle de formation et de réunion et d’un bureau pour le directeur du Service des incendies de la municipalité qui dessert également la petite localité de Saint-Sixte. L’équipe de pompiers de Saint-André-Avellin compte 24 sapeurs dans ses rangs et possède deux citernes.

«Je pense qu’il était temps vraiment de poser un geste. C’était dangereux pour la santé des pompiers. Évidemment, c’était important de mener de l’avant ce projet-là. Je pense que ça va amener un souffle de modernité sur le quadrilatère», a affirmé le ministre Lacombe en conférence de presse.

En plus de cette infrastructure, Saint-André-Avellin devrait bientôt accueillir un autre chantier d’envergure sur son territoire. Un processus d’appel d’offres a été lancé vendredi pour la construction d’une nouvelle mairie. Une enveloppe de 2,4 M$ a été réservée pour ce projet, a confirmé le maire Carrière.