Le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière

Projet de caserne d’incendie et de mairie: Saint-André-Avellin toujours pas fixé

Le projet de construction d’une nouvelle caserne d’incendie et d’une mairie annexée au Complexe Whissell, à Saint-André-Avellin, se précise, mais celui-ci pourrait se réaliser en plus d’une phase, en 2019 et en 2020.

Dans son plus récent plan triennal en immobilisations, la municipalité de Saint-André-Avellin a prévu des sommes pour ce chantier qui propose de raser la caserne et l’hôtel de ville actuels, en plein cœur du village, pour y faire ériger un nouveau poste d’incendie moderne. Une mairie serait également construite à côté du Complexe Whissell.

Cette première portion du projet est chiffrée à 5,5 millions de dollars, précise le maire Jean-René Carrière. Saint-André-Avellin a déjà obtenu, par le biais du Programme Réfection et construction d’infrastructures municipales (RÉCIM) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la garantie d’une subvention qui couvrirait 65 % des coûts associés à cette première phase de travaux, soit 3,25 millions de dollars.

Le conseil souhaite cependant qu’une bibliothèque municipale soit intégrée à la future mairie. Des demandes d’aide financière ont été logées au ministère de la Culture et au ministère de l’Éducation, mais l’administration avellinoise attend toujours des réponses.

Les élus devront décider de l’avenue à prendre dans les prochains mois, souligne M. Carrière.

« On devra peut-être reconsidérer certaines étapes. On n’a pas l’approbation de la subvention pour une nouvelle bibliothèque. On devra prendre une décision au conseil si on va de l’avant tout de suite avec la mairie et on attend pour annexer une bibliothèque plus tard, ou si on retarde et on attend de tout faire en même temps », indique M. Carrière.

Le temps commence toutefois à presser, fait valoir le magistrat, qui mentionne que l’objectif est que la municipalité ne débourse pas plus de 2 millions de dollars pour l’ensemble du chantier.

« C’est un projet qui va voir le jour, mais il ne faut pas trop retarder parce qu’on veut s’assurer de ne pas perdre la subvention du RÉCIM. Les vœux, c’est que la caserne soit construite en 2019 et que la pelle soit en terre pour la mairie en 2020 », affirme M. Carrière.

Depuis la mi-novembre 2017, les employés municipaux de Saint-André-Avellin ne travaillent plus à l’intérieur de l’hôtel de ville située au 119, rue Principale, après que celui-ci ait été évacué pour des questions de santé et de sécurité. Une évaluation du bâtiment effectuée par une équipe du CISSSO avait démontré à l’époque que l’air y était vicié. L’édifice du 3, rue Principale, sert depuis ce temps de mairie temporaire.