De gauche à droite: Alexandre Longpré, associé, Jean-François Guilbault, associé, Claude Montreuil, associé et Marc Louis-Seize, maire de la Municipalité de L’Ange-Gardien.
De gauche à droite: Alexandre Longpré, associé, Jean-François Guilbault, associé, Claude Montreuil, associé et Marc Louis-Seize, maire de la Municipalité de L’Ange-Gardien.

Projet commercial de 10 M$ à L’Ange-Gardien

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Le visage de la municipalité de L’Ange-Gardien changera considérablement au cours des prochaines années, alors qu’un projet commercial d’envergure chiffré à 10 millions de dollars d’investissements verra le jour à la sortie de l’autoroute 50, à l’intersection des routes 309 et 315, dès le printemps 2021.

Trois hommes d’affaires de la région, Jean-François Guilbault, Claude Montreuil et Alexandre Longpré, ont annoncé jeudi le lancement de leur projet Les Portes de l’Est. Le trio d’associés a fait l’acquisition, il y a quelques semaines, du terrain situé au sud-est du carrefour giratoire des routes 309 et 315. Les premiers travaux de déboisement du site ont débuté dans les derniers jours.

Le vaste emplacement de sept acres, qui se trouve à un jet de pierre de la sortie chemin Doherty de l’autoroute 50, tout juste après avoir franchi le secteur de Buckingham, à Gatineau, offrira plus de 35 000 pieds carrés de bâtiments commerciaux. Les investisseurs confirment avoir déjà amorcé des pourparlers avec différentes bannières. 

Déjà, une station d’essence avec un dépanneur et un «restaurant de style café-beigne» seront parmi les premiers commerces à voir le jour sur la propriété qui servira notamment de halte routière. Ces services ouvriront dès l’an prochain, confirme Jean-François Guilbault qui précise que le besoin est là pour ce type de développement dans cette portion de L’Ange-Gardien. La construction des premiers bâtiments doit commencer au printemps 2021, assure ce dernier.


« Ça va devenir un catalyseur et créer des emplois. »
Marc Louis-Seize

«L’étude de marché est très claire. La question n’est pas de savoir si nous allons avoir des bannières qui vont venir s’installer, mais c’est de savoir avec qui on va s’entendre. Les négociations vont bon train. [...] C’est une plaque tournante. Tout le monde qui se dirige vers Notre-Dame-de-la-Salette, Notre-Dame-du-Laus et Mont-Laurier, il n’y a pas grand-chose entre les deux extrémités. C’est un axe incroyable. On parle d’environ 5000 voitures qui circulent dans le rond-point tous les jours et c’est sans compter la circulation qui provient de l’autoroute», affirme l’homme d’affaires.

Une dizaine d’autres commerces et services de proximité s’ajouteront sur le site au fil du temps, lors de phases ultérieures qui devraient s’étendre sur quelques années.

Pour le maire de L’Ange-Gardien, Marc Louis-Seize, ce projet est très bien accueilli, d’autant plus que la municipalité connaît un essor démographique et économique qui ne s’essouffle pas depuis les dernières années.

«C’est un point de services qui était recherché autour de notre carrefour giratoire depuis longtemps. Avec notre parc d’affaires qui se développe tout près de ce site, nos nouveaux projets domiciliaires et l’arrivée prochaine de notre école primaire, ça amène beaucoup d’effervescence dans notre municipalité. Ça va devenir un catalyseur et créer des emplois», a commenté le maire Louis-Seize.