Des petites maisons semblables à celle-ci verront le jour à L'Ange-Gardien.

Premières petites maisons à L’Ange-Gardien

Un premier projet résidentiel de petites habitations verra le jour à L’Ange-Gardien dans les prochains mois, alors que le Domaine Lonsdale, situé dans le secteur du même nom, pourra accueillir 21 portes de superficie chiffrée entre 900 et 1250 pieds carrés, lesquelles seront signées par le concepteur et promoteur immobilier gatinois Nordikasa.

Selon l’échéancier proposé, l’entreprise prévoit débuter les premières constructions au printemps prochain. 

Si l’implantation de ce projet n’a pas nécessité de modification au règlement de zonage, les élus Angelois pourraient se pencher dès 2019 sur le dossier spécifique des mini-maisons, confirme le maire de la municipalité, Marc Louis-Seize. 

Dans le cas du projet de Nordikasa prévu à L’Ange-Gardien, les normes actuelles de la municipalité en termes de superficie d’habitation sont respectées puisque le règlement municipal autorise la construction de bâtiment résidentiel dont l’empreinte au sol est de 900 pieds carrés au minimum. Le maire Louis-Seize estime cependant qu’il devra y avoir une réflexion approfondie afin d’étudier la possibilité de revoir la norme de superficie possiblement à la baisse dans un futur rapproché, soit pour l’ensemble du territoire de L’Ange-Gardien ou pour certaines zones précises, dans l’optique de permettre la construction de mini-maisons de 900 pieds carrés ou moins.

« En ce moment, nos superficies minimales de terrains sont fixées à un peu plus qu’un acre. Il y a beaucoup de questions à se poser par rapport aux mini-maisons. Il y a de la place chez nous pour ça, c’est officiel, et il semble y avoir un appétit de la part des gens pour ce genre de concepts, mais ça mérite raisonnement et questionnement », affirme M. Louis-Seize.

Le premier magistrat évoque que l’arrivée de mini-maisons à L’Ange-Gardien pourrait provoquer des enjeux d’harmonisation et de sources de perceptions de taxes foncières pour la municipalité.

M. Louis-Seize indique que le comité consultatif d’urbanisme de L’Ange-Gardien se penchera sur le dossier en 2019. 

En Outaouais, Saint-André-Avellin et Val-des-Monts, qui acceptent des empreintes au sol minimal avec respectivement 500 et 650 pieds carrés au sol, sont les deux autres localités dans lesquelles on retrouve des projets de petites habitations de Nordikasa. 

À Notre-Dame-du-Laus, municipalité des Laurentides limitrophe avec l’Outaouais, un projet résidentiel prévoit des mini-maisons de 400 pieds carrés.