Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, a participé au «bien cuit» de l'ancien ministre et député de Papineau, Norman MacMillan. Les députés Alexandre Iracà, Maryse Gaudreault et Marc Carrière étaient aussi de la soirée.

Norm MacMillan «cuisiné» et ému

C'est dans une salle des Chevaliers de Colomb de Buckingham pleine à craquer que l'ancien ministre et député de Papineau Norman MacMillan a vu défiler devant lui, hier soir, amis et anciens collègues venus lui rendre un vibrant « bien cuit ».
La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, le docteur Martin Lacasse, les députés Marc Carrière et Maryse Gaudreault, le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, et le frère de Norm MacMillan, Ken, ont tour à tour pris la parole au cours d'une soirée où anecdotes cocasses et souvenirs se sont entrecroisés. Au total, 306 personnes étaient rassemblées pour l'occasion. Parmi ceux-ci, on retrouvait des maires, des conseillers municipaux, des gens d'affaires, des militants libéraux et de la famille de l'ancien député et ministre.
L'événement était organisé par la Fondation Santé de Papineau, alors que M. MacMillan agit à titre de président d'honneur de la 25e campagne de financement de l'organisme. Un montant de 35 000 $ a d'ailleurs été amassé. Cette somme servira à l'atteinte de l'objectif de la fondation qui souhaite récolter 200 000 $ au cours des 12 prochains mois afin de revitaliser l'unité des soins intensifs de l'hôpital de Papineau.
Sous la thématique de la cuisine, Mme Lalande a fait un brin d'humour pendant son allocution en comparant M. MacMillan à un « gros piment rouge » sous les rires abondants de l'auditoire. « Mais ce qui me vient surtout en tête quand je veux parler de Norm, c'est le sel de la terre. Et ça, c'est vraiment unique à cet homme. Quand on parle du sel, c'est ce qui fait la différence dans un mets. Et cet homme a fait la différence dans la MRC Papineau », a lancé la préfète.
« C'est grâce à des personnes comme toi qu'on fait de la politique correctement au Québec. En parlant au nom de nos valeurs et de nos idées et profondément de notre coeur », a pour sa part mentionné Philippe Couillard au micro lors d'un discours d'une dizaine de minutes.
Tantôt rieur, tantôt ému, Norman MacMillan, qui a tiré sa révérence de la politique en juillet 2012 après 30 ans de carrière, a souligné que cette soirée bouclait bien la boucle. « C'est un peu un au revoir. C'est vraiment la première fois depuis que j'ai pris ma retraite que je rencontrais les maires et les gens. J'en ai profité pour les remercier », a-t-il dit.