Benoît Lauzon est le nouveau préfet de la MRC de Papineau.

MRC Papineau: le maire de Thurso devient préfet

Le maire de Thurso, Benoît Lauzon, est le nouveau préfet de la MRC de Papineau.

M. Lauzon succède ainsi à Paulette Lalande à la tête du gouvernement régional. L’ancienne mairesse de Plaisance occupait le poste de préfète de la Municipalité régionale de comté depuis 2002. 

Benoît Lauzon affrontait lors du vote, hier soir, le maire de Montpellier, Stéphane Séguin. Au terme d’un huis clos d’un peu plus de 30 minutes, les élus du gouvernement régional ont finalement accordé leur confiance à la majorité absolue au premier magistrat de Thurso qui a promis d’être un préfet « rassembleur ».

« Je vais être là pour aider mes collègues à faire avancer les dossiers et à défendre les intérêts de la MRC de Papineau. Je me suis présenté ici pour faire avancer les dossiers, autant à Québec qu’à Ottawa. Que ce soit le développement agricole, la villégiature, le tourisme ou la culture à Saint-André-Avellin, on va travailler avec les forces sur notre territoire et les exploiter. Papineau va se développer », a indiqué M. Lauzon, après son élection.

Ce dernier s’était présenté contre Paulette Lalande pour le poste de préfet il y a deux ans et avait essuyé un revers. Il avait alors annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau ce siège en 2017 s’il été réélu maire de Thurso.

M. Lauzon dit avoir reçu plusieurs appels d’élus et de personnes de la communauté d’affaires au cours du dernier mois afin qu’il se présente pour le poste. Ce sont ces coups de téléphone qui lui ont fait changer d’avis. 

Il entend d’ailleurs faire le pont entre les gens d’affaires de la région et le gouvernement régional au cours de son mandat.

« C’est important de rapprocher les gens d’affaires vers la MRC de Papineau. Je veux travailler avec les partenaires, que ce soit la SADC ou la Chambre de commerce. Les gens d’affaires, c’est le poumon de notre MRC et je veux faire le rapprochement avec eux. On doit bâtir quelque chose de solide au niveau du développement économique si on veut continuer d’avancer », a-t-il dit.

M. Lauzon prévoit briguer au maximum deux mandats, a-t-il laissé entendre, mercredi soir. Un mandat comme préfet est d’une durée de deux ans.