Lochaber-Ouest: campagne sur fond de guerre personnelle

Théâtre d’une zizanie politique persistante au sein du conseil municipal depuis bien avant l’élection de 2013, Lochaber-Ouest, petit village de la Petite-Nation d’environ 850 habitants, est l’hôte d’une bataille aux allures de conflit personnel en vue de l’élection du 5 novembre.

Ils sont trois à briguer le siège de premier magistrat à Lochaber-Ouest, soit Jean-Pierre Girard, François Mougeot et Pierre Renaud. 

Jean-Pierre Girard

D’abord, le maire sortant, Jean-Pierre Girard, ne le cache pas. S’il a décidé de briguer un deuxième mandat à la tête de Lochaber-Ouest, c’est pour éviter que l’un de ses adversaires, Pierre Renaud, accède au poste. Ce dernier, qui est conseiller sortant, s’est retrouvé à couteaux tirés avec M. Girard tout au long du dernier mandat.

Jean-Pierre Girard


M. Girard avait pourtant annoncé publiquement en septembre qu’il quittait la vie politique. 

« C’était prévu que je me retire, mais j’ai toujours dit que si M. Renaud se présentait au poste de maire, que je ne lui laisserais pas la place gratuitement. Je trouve inconcevable que ma municipalité soit gérée par quelqu’un qui reste à Laval la semaine et qui travaille à Montréal », affirme M. Girard en entrevue avec Le Droit. 

Dans le cadre d’un second mandat, M. Girard dit entre autres vouloir régler le problème de la caserne d’incendie de Lochaber-Ouest qui ne répond plus au schéma de couverture de risques de la MRC de Papineau. 

« Lochaber-Canton, avec qui nous sommes partenaires, ne veut pas mettre un sou dans la caserne parce qu’elle appartient à Fortress. Il va falloir s’asseoir ensemble pour trouver une solution », affirme-t-il.

Pierre Renaud

Pierre Renaud, un avocat-conseil spécialisé en droit de l’environnement œuvrant au sein du cabinet McCarthy Tétrault, à Montréal, le même cabinet où travaille l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, possède une ferme agricole à Lochaber-Ouest depuis sept ans. Il a été élu échevin à Lochaber-Ouest en 2013. Il promet qu’il sera présent pour ses citoyens même s’il travaille dans la métropole du Québec. Il affirme n’avoir raté qu’une seule assemblée du conseil depuis qu’il siège comme élu. « J’ai un fort sentiment d’appartenance pour ma communauté », lance-t-il.

Pierre Renaud


L’une de ses priorités sera d’instaurer une « culture d’honnêteté et de transparence » au sein de la municipalité, dit-il. 

« Monsieur Girard a passé 11 directeurs généraux depuis quatre ans. C’est un record du livre Guinness. Ça vous donne une idée comment la municipalité était gérée et ça vous dit un peu pourquoi je me présente », clame Pierre Renaud.

Ce dernier mise sur une équipe de conseillers indépendants dont quatre d’entre eux ont déjà obtenu leur laissez-passer au conseil, faute d’opposition. Parmi ses engagements électoraux, il promet notamment d’annuler la hausse de taxes de 9 % entérinée lors du dernier budget.

François Mougeot

François Mougeot, un ancien élu qui a siégé pendant 18 ans à la table de Lochaber-Ouest avant d’être défait en 2009, se présente quant à lui comme le candidat souhaitant « ramener l’harmonie » au sein de l’administration. 

François Mougeot

« La municipalité est déficiente et je veux régler les problèmes qui ont été créés ces dernières années. On a eu beaucoup de dépenses d’avocat et de chicanes au conseil. Ça ne devrait pas arriver dans une petite municipalité comme la nôtre », soutient M. Mougeot, faisant référence au dossier judiciarisé de l’ancienne directrice générale, Chantal Dubé, qui a coûté 83 000 $ en frais d’avocats à la municipalité en plus d’un montant compensatoire dont la teneur est demeurée confidentielle. 

En termes de projets, M. Mougeot s’oppose entre autres à ce que Lochaber-Ouest dépense des centaines de milliers de dollars pour un nouveau garage municipal. 

« On n’a pas besoin d’avoir un gros garage avec une toilette et tout le kit. Un hangar ou un entrepôt serait suffisant », dit-il.