L’état d’urgence prolongé à Saint-André-Avellin

Saint-André-Avellin a prolongé pour au moins cinq autres journées l’état d’urgence, jeudi, lors d’une assemblée extraordinaire du conseil.

es autorités avellinoises et la MRC de Papineau ont fait le point sur la situation des inondations, hier matin, en compagnie du député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe.

Le plus récent bilan de la crue des eaux faisait état de 42 personnes évacuées sur le territoire de Saint-André-Avellin et de quelque 22 000 sacs de sable remplis et distribués. 

La situation s’est dégradée au point où le ministère des Transports a annoncé tard en soirée jeudi qu’à la suite d’une inspection de la structure, il a décidé de fermer le pont sur la route 321 à Saint-André-Avellin dans les deux directions, et ce, pour une dure indéterminée. On affirme avoir statué ainsi «dans un «objectif de sécurisation des lieux en raison du haut niveau d’eau». Le Rang Sainte-Julie Est, la route 323 et autoroute 50 sont des itinéraires facultatifs pour les automobilistes. 

Le maire de la municipalité, Jean-René Carrière, a demandé à la population de faire preuve d’indulgence à l’endroit des autorités, rappelant que les services de la Croix-Rouge étaient disponibles au Complexe Whissell. Des intervenants psychosociaux ont aussi été dépêchés sur les lieux par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais afin de venir en aide aux sinistrés, si nécessaire.

La rue Principale est toujours partiellement inondée. Les automobilistes qui voulaient traverser le village devaient encore, jeudi, emprunter l’un des chemins de détour, entre la rue Dumoulin et la rue de l’Hôtel de Ville.

Les précipitations attendues dans les prochaines heures ne risquent pas d’améliorer la situation, alors que le seuil historique d’inondation enregistré en 2008 a déjà été dépassé, a confirmé le maire de Saint-André-Avellin.

« On sait que l’eau va continuer de monter jusqu’à dimanche. On dépend de la température et de la géographie. Tout ce qui s’en vient du Nord doit passer par chez nous. C’est un jour à la fois. On tient le fort, on a toujours le contrôle et on prend les moyens pour garder le contrôle. On se veut rassurant », a déclaré M. Carrière.

Le ministre responsable de l'Outaouais et député de Papineau, Mathieu Lacombe, et le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière, en conférence de presse jeudi matin.

Comme c’était le cas mercredi, aucune évacuation du Château Saint-André n’était dans les cartons au moment de rédiger ces lignes. Une immense digue a été érigée autour de la résidence pour aînés dans le but de protéger l’immeuble.

Le député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais demande à ceux qui oseraient quitter leur domicile de le faire de façon sécuritaire.

« Si vous décidez qu’il est temps pour vous de quitter, communiquez avec votre municipalité et vous pourrez avoir toutes les instructions nécessaires. [...] Sur le terrain, je vois beaucoup de gens qui sont là, qui sont découragés et fatigués, mais qui se serrent les coudes et qui font preuve de solidarité pour protéger le bien qu’ils ont probablement de plus précieux, soit leur maison. À ces gens-là, je dis faites attention à votre sécurité, mais ne lâchez pas. Vous m’impressionnez et vous pouvez être fiers de vous. En tout cas, moi je suis fier de vous », a lancé M. Lacombe.

Des écoles fermées

En raison des nombreux tronçons routiers inondés, de la fermeture du pont de Saint-André-Avellin ainsi que des demandes de certaines municipalités d’utiliser des établissements afin de relocaliser des sinistrés, la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées a quant à elle décidé que les écoles primaires St-Coeur-de-Marie (Ripon) et Providence / J.-M.-Robert (Saint-André-Avellin) ainsi que l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau (Papineauville) seront fermées vendredi. Les élèves et le personnel doivent rester à la maison. 

Au total, 79 personnes ont été évacuées à cause des inondations dans la MRC de Papineau.