Le député Alexandre Iracà, Pierre Ippersiel, la préfète Paulette Lalande et l'archevêque Mgr Paul-André Durocher, ont fait l'annonce de cet investissement visant à rénover l'église de Montebello.

L'église de Montebello sera restaurée

L'église Notre-Dame-de-Bonsecours, à Montebello, pourra être restaurée. Le député de Papineau, Alexandre Iracà, a annoncé mercredi l'octroi d'une aide financière de 225 000 $ pour la réalisation de travaux qui permettront de consolider la structure de la toiture du lieu de culte.
L'église conçue par Napoléon Bourassa en 1895 a été partiellement rénovée ces dernières années. Des colonnes d'urgence de l'ordre de 200 000 $ ont notamment été aménagées sur les lieux.
« L'église Notre-Dame-de-Bonsecours possède une forte valeur patrimoniale pour la population de Montebello et de la Petite-Nation. Cette aide financière permettra d'en assurer la pérennité », a déclaré M. Iracà, lors de l'annonce de l'aide financière. 
L'argent accordé par Québec pour ce projet de rénovation provient du Programme d'aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux. 
Cette enveloppe budgétaire se chiffre à 12 millions de dollars pour l'ensemble du Québec et permet de financer jusqu'à 85 % des coûts des projets de restauration acceptés par le gouvernement. 
L'injection de deniers publics dans le projet de Montebello permettra toutefois de solutionner une seule partie du problème. Une campagne de financement à l'échelle de la communauté a d'ailleurs été lancée en mai dernier par le conseil de fabrique et un groupe de bénévoles de la région afin de recueillir 300 000 $ pour mener à terme des travaux de restauration plus complets du site historique. 
Le marguillier et chargé de projet pour la paroisse, Pierre Ippersiel, soutient que la facture totale pour permettre la conservation des lieux devrait frôler le million de dollars. 
Selon les marguilliers de l'église Notre-Dame-de-Bonsecours, ce sont des travaux ayant modifié l'ensemble architectural de l'édifice, commandés en 1952 par le curé Hector-David Brosseau, qui seraient à l'origine de la détérioration des supports de la toiture de l'édifice.