Il est difficile de croire que la municipalité de Montebello compte majoritairement une population âgée cette fin de semaine puisque les rues et les sites du Amnesia Rockfest Petite-Nation sont envahis de jeunes et même de quelques personnages hors du commun du carnaval Abraxas qui égaye les festivaliers.

Le stationnement sera payant durant le Rockfest

Finie l'époque où il n'en coûtait rien de garer son véhicule dans les rues de Montebello pendant le Rockfest. La municipalité est sur le point d'imposer l'achat d'une vignette au coût de 30 $ pour les automobilistes qui stationneront leur véhicule dans les limites de son territoire lors des festivités.
Les élus ont entériné plus tôt cette semaine un avis de motion afin de changer la réglementation en matière de stationnement durant les événements spéciaux. Des pourparlers sont en cours entre Montebello et la cour municipale afin de modifier la politique en vigueur. Le règlement, qui sera appliqué par la Sûreté du Québec, sera adopté à temps pour la neuvième édition du festival qui se tient à la marina du village, a confirmé le maire, Luc Ménard. Puisque le règlement officiel n'est pas encore rédigé, le coût des contraventions demeure pour le moment inconnu.
Environ 1000 vignettes devraient être imprimées et mises en vente au cours de la deuxième moitié du mois de mai, sur le site Web de la municipalité. Il ne sera donc plus possible pour les festivaliers et visiteurs de stationner sans frais dans les rues du village, mais aussi aux abords de certaines portions des routes 323 et 148 situées sur le territoire de Montebello. La tarification sera en vigueur du jeudi au dimanche.
Des revenus de 30000 $ pour la ville
La ville espère ainsi récupérer près de 30000 $ en argent brut, des sommes qui seront directement injectées dans ses coffres. « Nous avons eu un mandat de nos résidents qui nous disent qu'il faut faire de l'argent avec le Rockfest. Les gens trouvent que ça n'a pas de bon sens que rien ne soit fait. On essaie d'aller se chercher des revenus supplémentaires, surtout que nous avons une situation financière assez difficile », explique le maire Ménard.
Ce dernier ne s'attend pas à ce que cette nouvelle politique soit reçue avec grogne chez les festivaliers, même si son adoption risque de survenir au moment où la totalité des billets pour le Rockfest sera vendue. Les organisateurs ont annoncé, en milieu de semaine, que 85 % des bracelets disponibles avaient trouvé preneur. Montebello discute de la question depuis janvier, rappelle le maire, qui s'attend à ce que ces « permis temporaires » soient tous vendus avant même le coup d'envoi du festival qui aura lieu le 20 juin, à midi.