La 17e mouture du Festival western de Saint-André-Avellin a eu lieu du 21 au 30 juillet 2017.

Le Festival western de Saint-André-Avellin en bonne santé financière

Le Festival western de Saint-André-Avellin a bouclé sa 17e édition avec un surplus de 34 000 $, un troisième excédent d’opérations consécutif pour l’événement tenu à bout de bras par quelque 300 bénévoles.

C’est ce qui ressort des états financiers dévoilés lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation, plus tôt cette semaine. La 17e mouture du Festival western de Saint-André-Avellin a eu lieu du 21 au 30 juillet 2017 avec comme têtes d’affiche Jean-Michel Anctil, Marc Dupré, 2Frères, Guylaine Tanguay et plusieurs autres artistes.

« Un surplus comme ça, c’est quand même très bon considérant les coûts de la programmation que nous avons montée. On a géré le budget serré, on a eu de la belle température et quelques spectacles complets. Notre théâtre équestre, une nouveauté, a attiré beaucoup de gens aussi. C’est un franc succès de façon générale », a commenté le président du festival, Sylvain Maheux.

Avec un budget d’environ 654 000 $, l’événement, dont le rodéo et les compétitions équestres annuelles attirent également leur lot de visiteurs, a obtenu la première subvention gouvernementale de son histoire en 2017. Une enveloppe de 42 000 $ pour trois ans a été octroyée à l’organisation par Québec.  

Par ailleurs, une première étude d’achalandage depuis 2013 a été réalisée l’été dernier par la firme Segma Recherche. Selon les premières données de l’étude, environ 75 000 présences ont été enregistrées lors de l’événement et 46 % des festivaliers provenaient de l’extérieur de la Petite-Nation, alors que cette dernière statistique était de 39 % en 2013. En termes de nuitées générées dans la région, ce nombre a atteint un peu plus de 17 000 en 2017, alors qu’il était de 7500 il y a quatre ans.

« C’est très intéressant comme chiffres. Ce sont des gens qui ne viennent pas d’ici, mais qui achètent chez nos commerçants locaux et qui restent pendant plus d’une journée », affirme M. Maheux.

Le Festival western de Saint-André-Avellin doit dévoiler la programmation complète pour son édition 2018 vers la fin mars. En attendant, l’identité de certains artistes a déjà été dévoilée. Alain Choquette, Kaïn, Rachid Badouri et Irvin Blais sont notamment attendus aux abords du Complexe Whissell à la fin juillet.

À noter que le grand rendez-vous des cowboys dans la Petite-Nation sera allongé d’une journée l’été prochain afin d’offrir 11 jours de festivités.