Les organisateurs assurent que le Festival western de Saint-André-Avellin sera de retour en force l’an prochain, malgré l’annulation de la 20e édition.
Les organisateurs assurent que le Festival western de Saint-André-Avellin sera de retour en force l’an prochain, malgré l’annulation de la 20e édition.

Le Festival western de Saint-André-Avellin devra célébrer son 20e anniversaire un an plus tard que prévu

Les organisateurs assurent que le Festival western de Saint-André-Avellin sera de retour en force l’an prochain, malgré l’annulation de la 20e édition qui devait se tenir du 16 au 26 juillet prochain.

Le président du comité organisateur du Festival western de Saint-André-Avellin, Sylvain Maheux, se dit déçu de la tournure de la situation. 

La conférence de presse visant à dévoiler la programmation 2020 du festival devait avoir lieu mercredi. Cependant, il était devenu de plus en plus évident au cours des dernières semaines que l’événement culturel phare de la Petite-Nation allait devoir être annulé cet été. 

Quelques minutes après que Québec ait annoncé l’annulation de tous les festivals et événements publics estivaux en raison de la pandémie de la COVID-19, vendredi dernier, un message a été mis en ligne sur le site Web du Festival western de Saint-André-Avellin pour informer le public que le 20e anniversaire de l’événement n’aurait finalement lieu qu’en 2021.

«Nous le savions depuis un bon moment que ça s’en venait. On avait préparé notre communiqué. Nous attendions uniquement l’annonce du gouvernement», indique M. Maheux.

Le festival, qui attire chaque année des dizaines de milliers de visiteurs à Saint-André-Avellin et dans les villages avoisinants, engrange 60% de ses revenus grâce à la vente de bracelets-passeports, alors qu’un autre 20% des recettes de fonctionnement est assuré par les commandites. L’autre tranche restante de revenus de l’événement provient de sources diverses.

L’organisation a déposé à la fin novembre 2019 une demande d’aide aux festivals et événements touristiques auprès du ministère du Tourisme du Québec, dans le but d’obtenir 120 000$ par année pour trois ans. Le festival recevait depuis trois ans une subvention du provincial de 42 000$.

«Comme c’était la 20e édition, on amenait beaucoup de neuf au festival. On passait d’un budget d’environ 600 000$ à un budget de plus d’un million de dollars», précise M. Maheux.

Le comité organisateur attend encore une réponse du Québec à savoir si sa requête a été acceptée. Si c’est le cas, 80% de la valeur de la demande lui sera octroyée malgré l’annulation.

«Le ministère avait pris la décision de geler 80% de la somme qui est habituellement attribuée avant le festival. Que le festival ait lieu ou non, ce montant nous serait donné sans restriction. Dans notre cas, ça sécuriserait tout, si notre demande est acceptée», explique M. Maheux.

Une édition garantie pour 2021

Quoi qu’il en soit, ce dernier assure que l’événement aura lieu du 15 au 25 juillet 2021 afin de célébrer une année plus tard que prévu le 20e anniversaire du festival. 

Un plan B pour tenir la programmation en octobre avait été étudié par les organisateurs. Les compétitions de rodéos avaient même été fixées, mais cette option a finalement été reléguée aux oubliettes en raison de l’incertitude entourant la pandémie et les prochains mois.

«Le fonds de roulement que nous avons nous permet de passer à travers de cette situation. On a plus de 100 000$ en ententes qui ont déjà été donnés. Ce que nous essayons de faire, pour être solidaires avec nos gens, c’est de faire du copier-coller entre 2020 et 2021 dans la mesure du possible. Pour le moment, la grande majorité des artistes qui étaient programmés cet été vont revenir l’an prochain.»

Les détenteurs de bracelets pour la mouture 2020 seront entièrement remboursés, a assuré M. Maheux.