Le Centre d'interprétation de Plaisance est le seul lieu de la région où il est possible de prendre connaissance de l'histoire géologique, du peuplement autochtone, de la colonisation et de l'ensemble des activités qui se déroulent sur le territoire de la MRC de Papineau.

Le Centre d'interprétation du patrimoine de Plaisance est à vendre

Le Centre d'interprétation du patrimoine de Plaisance vient d'être mis en vente.
Ne souhaitant pas prendre le risque financier de maintenir l'endroit ouvert, Patrimoine et Chutes de Plaisance (PCP) a annoncé jeudi que l'ancien presbytère abritant le centre d'interprétation était maintenant à vendre au coût de 294 900 $. 
Le directeur général de l'organisme propriétaire des lieux, Pierre Bernier, précise que des discussions à propos de l'avenir de l'immeuble bâti en 1901 étaient en cours depuis déjà plusieurs mois.
Cette mise sur le marché est le résultat du nouveau mode de financement du gouvernement envers les centres d'interprétation, mis en place depuis deux ans, affirme celui-ci.
En 2015, Québec a annoncé que les subventions pour le maintien et le fonctionnement des centres d'interprétation seraient graduellement supprimées d'ici 2018 pour faire place à un programme basé sur de l'aide financière par projet. 
PCP recevait à l'époque 54 000 $ pour entretenir son édifice. Ce montant a été réduit à 48 000 $ en 2016, puis à environ 38 000 $ en 2017. L'an prochain, c'est une enveloppe de 27 000 $ que devait recevoir l'organisme. 
« Le gouvernement ne veut pas que les dépenses reliées au bâtiment soient admissibles. Ce montant de base, il faudrait le récupérer par des projets. Il faudrait que notre chiffre d'affaires soit beaucoup plus considérable que ce qu'il est aujourd'hui pour être sûr d'arriver à financer le bâtiment comme tel en prévoyant des montants pour des réparations éventuelles. On se retrouve devant une situation où il serait beaucoup trop risqué de poursuivre », explique M. Bernier, qui dit souhaiter une vente rapide. Si aucun acheteur ne se manifeste dans les prochains mois, le centre devrait malgré tout rouvrir ses portes en 2018.
Patrimoine et Chutes de Plaisance souhaite désormais concentrer ses opérations sur son site des chutes.
« On a décidé de mettre le bâtiment en vente. On va aller chercher nos billes et on verra comment on peut investir pour le mieux l'argent de la vente dans les chutes de Plaisance qu'on gère déjà », souligne le directeur général de PCP.
Pierre Bernier se dit très déçu que l'organisme ait dû prendre cette décision. Il rappelle que le Centre d'interprétation de Plaisance est le seul lieu de la région où il est possible de prendre connaissance de l'histoire géologique, du peuplement autochtone, de la colonisation et de l'ensemble des activités qui se déroulent sur le territoire de la MRC de Papineau. 
« J'ai eu l'impression que les députés de la région ne s'étaient pas battus pour maintenir leur centre d'interprétation. C'est déplorable parce que c'est la vitrine de la MRC de Papineau, de la Petite-Nation et de la Basse-Lièvre dans un lieu qui était approprié avec une exposition de très grande qualité », dit-il.