Mis en vente au coût d’environ 295 000 $ il y a deux ans, l’ancien presbytère qui abritait le Centre d’interprétation du patrimoine de Plaisance a finalement trouvé preneur.

Le Centre d’interprétation de Plaisance change de mains

Mis en vente au coût d’environ 295 000 $ il y a deux ans, l’ancien presbytère qui abritait le Centre d’interprétation du patrimoine de Plaisance a finalement trouvé preneur.

Patrimoine et Chutes de Plaisance a annoncé mercredi que l’édifice construit en 1901 avait été vendu.

L’organisme avait dû se résigner à mettre en vente son centre d’interprétation en septembre 2017, en raison du changement de modèle d’octroi des subventions pour le maintien et le fonctionnement des centres d’interprétation québécois amorcé en 2015 par le gouvernement libéral de l’époque.

« Les coupes des dernières années puis la suppression totale de la subvention d’aide au fonctionnement ont rendu la situation financière trop précaire. Il fallait faire preuve de prudence et de responsabilité sur le plan financier et le conseil d’administration a eu le courage de prendre une décision difficile », a indiqué par voie de communiqué le directeur général de Patrimoine et Chutes de Plaisance, Pierre Bernier, hier.

Le montant de la transaction tout comme l’identité de l’acquéreur n’ont pas été dévoilés.

L’acheteur projette toutefois de donner une nouvelle vocation publique à l’endroit, a précisé M. Bernier.

Puisque Patrimoine et Chutes de Plaisance était propriétaire de l’immeuble, il pourra utiliser le montant de la vente afin de poursuivre sa mission.

L’exposition permanente qui était en cours à l’intérieur de l’ancien presbytère devra être démontée afin que l’édifice soit libéré pour le 20 octobre.

L’organisme poursuivra ses activités patrimoniales et continuera d’assurer la gestion du site des chutes de Plaisance.