Le conseil d’administration du Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau est en faveur d’un déménagement dans l’enceinte de l’église Notre-Dame-de-Bonsecours, à Montebello.

Le Centre d’action culturelle souhaite déménager à Montebello

L’avenir du Centre d’action culturelle (CAC) de la MRC de Papineau passera fort probablement par un déménagement dans la municipalité de Montebello.

Le conseil d’administration de l’organisme installé à Saint-André-Avellin depuis sa création en 2008 s’est prononcé, un peu plus tôt cet été, en faveur d’une relocalisation à l’intérieur des murs de l’église Notre-Dame-de-Bonsecours de Montebello. Le Droit avait révélé en mai qu’un projet prévoyant le déménagement du CAC vers le Resto bar Le Dall’O de Saint-André-Avellin avait échoué après que la municipalité, l’organisme et la MRC de Papineau n’aient pas été en mesure d’arriver à une entente dans le but procéder à l’achat de l’immeuble.

Rappelons que le CAC de la MRC de Papineau devait initialement quitter son local actuel situé au 3, rue Principale, à Saint-André-Avellin, le 1er août dernier, mais a finalement obtenu une prolongation de son bail jusqu’au début juillet 2020.

Entre-temps, Lac-Simon et Montebello ont manifesté leur intérêt d’accueillir le Centre dont la mission est « d’offrir et de promouvoir des activités dans le domaine culturel dans la MRC de Papineau ».

L’option de Montebello comme future municipalité hôtesse du CAC a finalement a été choisie.

« La proposition de Montebello a démontré le plus de forces par rapport aux besoins du centre et au développement de l’organisme dans le futur afin qu’on puisse remplir notre mission de façon totale, ce qui n’est pas le cas depuis sa création, notamment en raison du fait que nous avons un espace restreint qui ne nous permet pas de tenir toutes les activités qu’on voudrait », affirme la directrice générale du CAC, Émilie Laverdière, qui précise que le lieu ciblé pourrait permettre la diffusion professionnelle de spectacles, entre autres.

Aucune entente n’a encore été signée entre le CAC et la municipalité de Montebello qui est en négociation avec la Fabrique de Notre-Dame-de-Bonsecours par rapport à l’avenir des lieux. Si le projet devait aller de l’avant, un réaménagement intérieur de l’église, qui a fait l’objet d’importants travaux de rénovation ces dernières années, devra notamment être réalisé.

Une relocalisation temporaire de l’organisme pourrait avoir lieu dans des locaux de la municipalité de Montebello en attendant que le projet de l’église se concrétise, indique Mme Laverdière.