L'appel d'offres pour la vente de l'Auberge Viceroy se termine aujourd'hui.

L'Auberge Viceroy n'a pas trouvé preneur

L'Auberge Viceroy, à Lac-Simon, demeurera sans propriétaire pour un certain temps encore.
Les créanciers garantis de l'immeuble n'ont pas jugé satisfaisants les résultats de l'appel d'offres visant à dénicher un nouveau propriétaire pour l'endroit. Le processus de soumissions s'est terminé mercredi, mais le syndic responsable du dossier chez Raymond Chabot Grant Thornton, Marc Lafrenière, a fait savoir vendredi que la démarche n'avait pas porté fruits. Il a refusé de dévoiler le nombre d'offres reçues.
C'est donc dire que le Mouvement Desjardins, Investissement Québec et la Société d'aide à la collectivité de Papineau, les trois créanciers concernés, devront maintenant se tourner vers d'autres options. «Soit qu'il y aura tentative de trouver un acheteur privé ou les créanciers tenteront de prendre un recours hypothécaire en effectuant une vente de contrôle sous justice», a mentionné M. Lafrenière, sans donner de détails sur le délai qui pourrait être encouru en vue de la prochaine étape.
L'Auberge Viceroy a fermé ses portes le 17 décembre dernier. La propriétaire, Marie-Agnès Lacoste, avait alors affirmé ne plus avoir les reins assez solides pour maintenir en opération le complexe de 20 chambres, qui attirait de moins en moins de clients depuis les dernières années.