Lomiko Metals et Métaux stratégiques du Canada ont procédé depuis 2014 à plusieurs forages dans le secteur du lac La Loutre afin de détecter du graphite.

Lac La Loutre: un comité intermunicipal dans l'air

Duhamel et Lac-Simon envisagent de mettre sur pied un comité intermunicipal qui aura pour mandat d'analyser et traiter de la question de l'acceptabilité sociale dans le dossier du projet minier du lac La Loutre.
Propriétaires de claims miniers à Lac-des-Plages, Lomiko Metals et Métaux stratégiques du Canada ont procédé depuis 2014 à plusieurs forages dans le secteur du lac La Loutre afin de détecter du graphite.
Les sites d'exploration en question sont localisés à moins d'un kilomètre d'une zone habitable. 
Lac-Simon et Duhamel, qui sont toutes deux situées à proximité du lieu de prospection, ont donné le feu vert pour la création d'un comité qui se penchera sur les impacts d'une éventuelle mine en opération sur les résidents, confirme le maire de Duhamel, David Pharand. La municipalité de Lac-des-Plages a également été approchée pour se joindre au groupe de travail. Toutefois, le conseil municipal de cette dernière n'a pas voté sur la question, préférant attendre que les élections de novembre soient passées.
« On ne veut pas se positionner tout de suite à savoir si le projet est bon ou pas pour la population. On ne peut pas se camper trop rapidement alors que nous sommes peut-être à sept ou dix ans d'une étude environnementale. Ce qu'on veut avec ce comité, c'est aller chercher toutes les informations pertinentes au dossier pour porter un jugement éclairé et bien informer la population », explique M. Pharand, à propos de la démarche.