La mairesse de Plaisance et préfète, Paulette Lalande, affirme que la question relève de l'autorité de la municipalité et non de la MRC.

La MRC Papineau veut charmer la Belgique

Une délégation composée entre autres d'élus et administrateurs municipaux, de gens d'affaires et d'artistes des 24 municipalités de la MRC Papineau participera du 15 au 21 septembre à une mission socio-économique en Belgique, une première du genre au Québec.
L'événement se tiendra en marge des Fêtes de Wallonie, qui se tiennent à Namur, une municipalité de 110000 habitants, pendant trois jours. Au total, 250000 personnes sont attendues aux festivités.
«Cette mission a pour objectif de promouvoir la MRC de Papineau sur les plans économique, touristique et culturel, ce sera aussi l'occasion de renforcer nos liens privilégiés avec la Wallonie et d'explorer les opportunités en matière d'exportation, de tourisme et d'échange», a déclaré Mme Paulette Lalande, préfète de la MRC de Papineau.
Le choix de l'endroit s'est porté sur ce pays européen parce que la municipalité de Namur, en Outaouais, a été fondée par des familles belges originaires de la province de Namur, au milieu du xixesiècle. La municipalité de Papineau entretient des liens historiques avec la Belgique.
En 2013, à l'occasion des Fêtes namuroises, le village du même nom en sol outaouais avait d'ailleurs accueilli plusieurs citoyens des villes du même nom situées dans l'État du Wisconsin, aux États-Unis, ainsi qu'en Belgique.
Sur le site des Fêtes de Wallonie, un kiosque promotionnel sera aménagé avec comme thème «Papineau: une forêt de possibilités». L'objectif sera de promouvoir la MRC sur les plans économique, touristique et culturel.
Les membres de la délégation de la Petite-Nation y feront la promotion des attraits et ressources de la MRC. Des rencontres ciblées entre les élus, les professionnels du développement économique, du tourisme et de la culture sont aussi au programme de la mission. Le développement d'un réseau de contacts pour les entrepreneurs, l'organisation de stages pour des élèves de niveau secondaire en formation professionnelle et la hausse du nombre de touristes sont quelques-unes des retombées prévues.