Montebello compte bien devenir, ces prochaines années, une destination de choix pour les plaisanciers qui empruntent la rivière des Outaouais.
Montebello compte bien devenir, ces prochaines années, une destination de choix pour les plaisanciers qui empruntent la rivière des Outaouais.

La marina de Montebello doublera de superficie

Montebello compte bien devenir, ces prochaines années, une destination de choix pour les plaisanciers qui empruntent la rivière des Outaouais. La municipalité qui détient le titre de pôle touristique de la MRC de Papineau, s’apprête à moderniser en grande pompe sa marina dont le nombre d’emplacements pour bateaux devrait passer sous peu de 58 à 149, un projet chiffré à plus de 1,1 million $ d’investissements.

Le processus d’appel d’offres pour les travaux de réfection et de construction de la nouvelle marina de Montebello s’est terminé le 29 mai.

Pour mener à terme ce chantier, le maire de Montebello, Martin Deschênes, confirme que la Municipalité a déjà en main 460 000$ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), ce programme du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec. Une partie des travaux sera également financée grâce à une enveloppe totale de 80 000$ offerte par Tourisme Outaouais et Tourisme Québec. Un montant de 140 000$ a aussi été octroyé à la municipalité par la MRC de Papineau dans le cadre de la Politique nationale de la ruralité. Par ailleurs, Montebello a déjà procédé, en 2018, à un règlement d’emprunt de 200 000$ pour investir dans ces nouvelles infrastructures nautiques. Des surplus cumulés par la municipalité au fil des dernières années, totalisant environ 240 000$, permettront de boucler le montage financier du projet qui aurait dû être réalisé cette année, mais qui a dû être repoussé en raison de la pandémie de coronavirus.


« Le fait de mettre une nouvelle marina à Montebello va avoir un impact partout dans la région. Nous sommes un pôle touristique et nous allons attirer des gens de l’extérieur de la région en bateau. »
Martin Deschênes

«À cause de la COVID-19, le projet a été retardé. Ce qu’on a décidé de faire, c’est investir une dizaine de milliers de dollars pour réparer les quais actuels. On va ouvrir la marina d’ici le 15 juin, comme on le feu vert du gouvernement, et par la suite, on va donner le contrat pour la fabrication des nouveaux quais. [...] Nous avons fait préparer des devis pour une marina de 149 places, mais nous avons opté pour un modèle de ventilation, ce qui nous permet de gérer le projet selon nos liquidités, mais le design est fait pour, à long terme, refaire une marina flambant neuve de 149 places. D’ici le début 2021, on aura une marina neuve à Montebello. La seule chose qu’on ne sait pas pour le moment, c’est quel pourcentage de celle-ci sera neuf et quel pourcentage sera réutilisé, mais la disposition sera complètement différente», explique M. Deschênes.

Plus de «touristes nautiques»

Il y a longtemps que Montebello travaille sur ce dossier, affirme le maire Deschênes, alors que la municipalité souhaite attirer davantage de touristes par la voie des eaux. La marina actuelle était désuète et ne répondait plus aux besoins des visiteurs, soutient le premier magistrat.

«L’important à souligner avec ce projet, c’est qu’on fait fabriquer un brise-lame. Le gros du budget ira pour cette technologie et dans le design des installations afin que nous puissions offrir le même niveau de confort que l’ensemble des autres marinas. C’est ce qui manquait à Montebello. Les gens se plaignaient que nous n’avions pas une marina de calibre intéressant pour accueillir les plaisanciers. Le Château Montebello est favorable parce qu’on nous dit que ça va apporter de l’achalandage. Tout le monde est favorable au projet parce que ça va attirer des gens.»

Une deuxième phase de travaux est également prévue dans les plans de l’administration municipale. Le réaménagement des berges, la construction de promenades le long de la rivière et la création d’un parc riverain font partie des éléments qui pourraient être ajoutés au décor des lieux lors d’une deuxième phase. D’ailleurs, le projet initial, dans son intégralité, était estimé 1,4 million de dollars. Une demande d’aide financière doit être déposée auprès du gouvernement fédéral pour cette deuxième étape, indique le maire Deschênes qui estime que la mise en place de ces nouvelles installations apportera des retombées économiques pour l’ensemble de l’Outaouais.

«Le fait de mettre une nouvelle marina à Montebello va avoir un impact partout dans la région. Nous sommes un pôle touristique et nous allons attirer des gens de l’extérieur de la région en bateau. Ce sont des gens de Montréal qui n’allaient pas à Gatineau avant parce qu’il n’y avait rien entre les deux villes et qui vont maintenant venir en Outaouais. C’est majeur comme projet», illustre le maire.