Le maire de Lochaber-Ouest, Jean-Pierre Girard, se limite à dire que le dossier sera abordé lors de l'assemblée qui aura lieu lundi.

La hausse de taxes de 10 % sera maintenue à Lochaber-Ouest

Les citoyens de Lochaber-Ouest devront vivre avec la hausse de taxes de 10 % qu'a entériné à la majorité le conseil municipal en décembre dernier lors de l'adoption du budget 2017.
La municipalité ne pourra pas faire marche arrière et réviser à la baisse son taux de taxation foncière comme l'avait laissé entendre l'échevin Jérôme Roy lors de la séance du conseil de février, ont confirmé des sources au Droit. 
Le maire de Lochaber-Ouest, Jean-Pierre Girard, n'a pas voulu valider cette information ni commenter le sujet, vendredi, mais indique que le dossier sera abordé lors de l'assemblée qui aura lieu lundi, au presbytère de Thurso. Aucun item à ce sujet ne se trouve cependant à l'ordre du jour. « Tout ce que je peux vous dire, c'est que nous avons fait nos recherches auprès de nos avocats et du ministère des Affaires municipales. Nous allons transmettre les réponses aux citoyens lundi, mais il ne pourra pas y avoir de vote », a simplement indiqué M. Girard. 
Rappelons que le conseiller Jérôme Roy a amené, en février, une résolution visant la correction du taux de taxation fixé à 1 $ par tranche de 100 $ d'évaluation, affirmant que les chiffres présentés le 22 décembre, au moment du vote sur le budget, étaient possiblement « mal divisés » et que le projet de réfection de ponceau prévu sur le 4e Rang devait être analysé de nouveau. Les élus avaient justifié l'augmentation de taxes par ce projet d'infrastructure chiffré à 1,4 million de dollars. Seul l'échevin Pierre Renaud avait voté contre le budget en décembre, martelant que cette réfection devait passer par un règlement d'emprunt.
Le conseiller Roy avait mentionné à l'assemblée publique de février dernier que Lochaber-Ouest avait jusqu'au 1er avril pour revoir son taux de taxes. Le maire Girard avait alors déclaré que cette information serait vérifiée par le directeur général et qu'une décision serait prise en fonction des résultats de la recherche. 
Joint vendredi, Pierre Renaud a confirmé l'information obtenue par Le Droit. Le conseiller déplore l'attitude de ses collègues dans ce dossier et compte bien faire valoir son point de vue, lundi soir.
« Les gens ne s'informent pas et disent n'importe quoi devant les citoyens. Ensuite, nous sommes pris avec ça. M. Roy ne s'était pas informé du tout et a créé avec M. Girard (le maire) un faux espoir à la population », a-t-il indiqué au Droit en référence à la possible révision de taxes évoqué le mois dernier.