Les sinistrés des inondations qui ont frappé le village ces dernières semaines ont d'ailleurs commencé à réintégrer leur domicile graduellement au cours des derniers jours.

Inondations: Saint-André-Avellin dresse son bilan

Les inondations provoquées par la crue printanière vont engendrer des coûts à la municipalité de Saint-André-Avellin qui s'attend à une facture avoisinant les 50 000 $ lorsque la situation aura été rétablie complètement.
Le niveau de l'eau de la rivière Petite-Nation était toujours à 7,4 pieds, mercredi, en légère baisse.
Les autorités municipales ont dressé le bilan sur la situation des 10 derniers jours lors d'une conférence de presse tenue à l'hôtel de ville. Rappelons que l'état d'urgence décrété le 20 avril a été levé mardi matin à Saint-André-Avellin.
Selon les premiers chiffres présentés hier, les opérations entourant les inondations ont nécessité un peu plus de 650 heures de travail de la part des pompiers. L'équipe des incendies de Notre-Dame-de-la-Paix a également été appelée en renfort pendant la durée de l'état d'urgence. 
Plus de 300 heures supplémentaires de la part du personnel administratif de la municipalité ont été nécessaires ces derniers jours pour faire face à la crise. Ce sont plus de 4000 sacs de sable qui ont été utilisés par les sinistrés et la Ville, a-t-on indiqué hier.
En plus de la surutilisation des équipements du service incendie et de la voirie, le chemin du Rang St-Denis a dû subir des travaux de rehaussement.
La municipalité pourra bénéficier de l'aide financière octroyée par le ministère de la Sécurité publique, mais Saint-André-Avellin pourrait devoir payer environ 25 % de la facture totale des coûts associés aux inondations.
La directrice générale de la municipalité, Marie-Claude Choquette, affirme que la situation financière aurait pu être bien pire si l'équipe d'intervention en place n'avait pas été bien préparée. 
« Au niveau financier, les montants qui ont été déboursés nous ont permis de sauver beaucoup plus d'argent. La leçon de cette année, c'est que l'efficacité de l'équipe et la connaissance du terrain ont fait que nous avons été avant-gardistes et non pas en arrière à essayer d'enlever l'eau », a mentionné la directrice générale.
Les autorités avellinoises dressent somme toute un bilan positif de l'épisode de crise puisqu'aucune mauvaise surprise n'est survenue et que le plan de sécurité civile a été appliqué à la lettre au cours de la dernière semaine. 
Une trentaine de maisons ont été inondées, selon le compte-rendu présenté mercredi, alors qu'une dizaine de sinistrés ont dû être évacués par mesure préventive. Tous les citoyens qui ont été affectés de près ou de loin par la situation ont rendez-vous jeudi soir dès 19 h 30 au Complexe Whissell, pour une rencontre d'information sur l'aide financière qui sera offerte par le ministère de la Sécurité publique. 
Par ailleurs, Saint-André-Avellin organise dimanche, de 11 h à 15 h, une rencontre-partage à la caserne de pompiers du village. Les partenaires, représentants municipaux, sinistrés et citoyens sont invités à participer à cette activité de rassemblement au cours de laquelle un dîner sera servi.