La Municipalité de Duhamel, dans la Petite-Nation, met en garde ses citoyens de ne pas jeter n’importe quoi dans les bacs et contenants servant à la cueillette des matières résiduelles après qu’un incendie ait pris naissance, la semaine dernière, dans un camion à benne qui effectuait la collecte du recyclage.
La Municipalité de Duhamel, dans la Petite-Nation, met en garde ses citoyens de ne pas jeter n’importe quoi dans les bacs et contenants servant à la cueillette des matières résiduelles après qu’un incendie ait pris naissance, la semaine dernière, dans un camion à benne qui effectuait la collecte du recyclage.

Incendie dans un camion de recyclage: Duhamel demande à ses citoyens d’agir avec prudence

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
La Municipalité de Duhamel, dans la Petite-Nation, met en garde ses citoyens de ne pas jeter n’importe quoi dans les bacs et contenants servant à la cueillette des matières résiduelles après qu’un incendie ait pris naissance, la semaine dernière, dans un camion à benne qui effectuait la collecte du recyclage.

Durant la journée du 20 août, les deux opérateurs responsables de cueillir les matières recyclables dans la petite localité rurale de la MRC de Papineau circulaient sur le chemin du Lac-Doré Nord lorsqu’ils ont constaté que de la fumée se dégageait de la benne du camion dans lequel ils prenaient place. 

«Les employés ont arrêté le camion et se sont rendus à l’arrière avec l’extincteur pour voir ce qui se passait. Quand ils ont vu qu’il y avait un début d’incendie et qu’ils n’arriveraient pas à contrôler celui-ci et que ça prenait de l’ampleur, ils ont eu le super bon réflexe de vider le chargement directement sur le chemin, ce qui a probablement sauvé le camion et beaucoup de mal aux employés», a raconté au Droit la directrice générale de Duhamel, Julie Ricard. 

Les pompiers ont alors dû intervenir pour éteindre le brasier qui aurait pu prendre une tournure bien différente sans l’intervention des deux opérateurs en poste. 

«Heureusement, il n’y a pas eu de blessés ni de bris d’équipement, mais ça aurait pu arriver. Dans ce cas-ci, on ne connaît pas la matière à l’origine de l’incendie. On soupçonne probablement des produits chimiques. C’est peut-être du chlore, qui à force de comprimer avec l’air, l’oxygène et l’eau, pourrait avoir créé le feu. Probablement que c’est quelque chose qui couvait depuis un bout dans le camion», souligne Mme Ricard.

La chaussée a été légèrement endommagée à l’endroit où a eu lieu l’incident. Les lieux ont depuis été entièrement nettoyés par les équipes municipales.


« Avec cette histoire, on veut juste faire un rappel de sensibilisation auprès de nos gens pour qu’ils soient prudents et qu’ils réfléchissent avant de jeter des choses dans les bacs destinés à la collecte hebdomadaire. »
Julie Ricard

Dans un avis diffusé ces derniers jours sur Facebook ainsi que sur son site Internet, et dans laquelle on a annexé une photo de l’incendie en question, la Municipalité de Duhamel demande à ses citoyens de faire preuve de prudence lorsqu’ils souhaitent se débarasser de leurs produits dangereux. 

«Il est très important pour la sécurité de nos employés que vous vous assuriez de ne pas profiter de la cueillette hebdomadaire à la porte pour disposer de vos matières inflammables ou explosives», écrit l’administration dans son message.

«Vous êtes invités à vous informer adéquatement pour savoir à quel endroit vous devez disposer de ces matières. Pensez aux cendres, aux contenants d’huile, de peinture, de chlore, aux bonbonnes de gaz et autres matières qui présentent un danger d’explosion», ajoute-t-on dans le message.

Mme Ricard rappelle d’ailleurs que Duhamel dispose d’un Écocentre ouvert à tous les résidents de la municipalité. L’infrastructure municipale permet notamment de récupérer les résidus domestiques dangereux.

«Avec cette histoire, on veut juste faire un rappel de sensibilisation auprès de nos gens pour qu’ils soient prudents et qu’ils réfléchissent avant de jeter des choses dans les bacs destinés à la collecte hebdomadaire. Par exemple, régulièrement, nos employés nous disent qu’ils trouvent durant l’été des bonbonnes de propane de camping vertes dans les ordures, alors que ça ne doit pas être jeté aux ordures. C’est extrêmement dangereux. Vigilance, s’il vous plaît. On doit protéger nos gens qui travaillent dans nos camions. Tous ces produits dangereux finissent en plus par se rendre au centre de tri.»