La question du démantèlement du guichet automatique Desjardins en avait réuni plusieurs le 3 avril dernier à Ripon. La réunion du 11 juin à Buckingham risque d’avoir une saveur différente.

Guichets dans les villages: une assemblée générale en juin

Les sociétaires de la Caisse Desjardins du Cœur-des-vallées sont convoqués le 11 juin à la Salle Desjardins de Buckingham pour une assemblée générale extraordinaire qui aura comme seul point à l’ordre du jour « le maintien des guichets de Plaisance et de Notre-Dame-de-la-Salette ».

À l’instar de l’assemblée tenue le 3 avril dernier par la Caisse Desjardins de la Petite-Nation, où ils étaient quelques centaines de membres à s’être déplacés pour livrer le fond de leur pensée aux dirigeants de la caisse en lien avec le démantèlement du guichet automatique de Ripon, l’avis de convocation émis plus tôt cette semaine par la Caisse Desjardins du Cœur-des-vallées stipule que « le sujet ne pourra faire l’objet d’aucun vote ni d’aucune nouvelle proposition ». « Les membres qui le désirent auront l’occasion de présenter leurs commentaires et questions », peut-on lire sur l’invitation.

Rappelons qu’un groupe de sociétaires mécontents de la fermeture annoncée pour le mois d’août des guichets automatiques de Plaisance et Notre-Dame-de-la-Salette a récemment lancé une pétition afin de forcer la tenue d’une assemblée extraordinaire. Alors que 472 signatures étaient nécessaires pour obtenir la tenue de la réunion, ce sont finalement quelque 600 des 23 500 membres de la caisse qui ont apposé leur nom sur le document préparé à l’intention de l’institution dont le siège social est basé dans le secteur Buckingham, à Gatineau.

Le directeur général de la Caisse Desjardins du Cœur-des-vallées, Philippe Harkins, affirme que la réunion du 11 juin risque d’avoir une saveur bien différente que celle tenue au début avril dans la caisse voisine de la Petite-Nation. Ce dernier indique que sa coopérative a déjà tenu des séances d’information à Plaisance et Notre-Dame-de-la-Salette, si bien les membres ont déjà pu s’exprimer.

L’assemblée générale annuelle (AGA) de la caisse, qui doit avoir lieu mardi soir à Thurso, pourrait également changer la donne, estime M. Harkins.

« En lien avec les discussions qui ont lieu entre la Fédération québécoise des municipalités et la Fédération des caisses Desjardins du Québec, il y aura des pistes de solutions qui devraient être présentées à notre assemblée générale annuelle. Il n’y a pas encore d’entente signée et je ne peux pas en dire plus, mais on espère annoncer quelque chose la semaine prochaine. L’AGA du 17 avril teintera beaucoup la réunion de juin », a mentionné ce dernier, tout en demeurant évasif sur le contenu de ce qui pourrait être dévoilé dans quelques jours.

Récapitulatif
Dans la foulée de la révision du parc de guichets automatiques de Desjardins à l’échelle du Québec, la Caisse du Cœur-des-vallées a annoncé en début d’année son intention de retirer les guichets des municipalités de Plaisance et de Notre-Dame-de-la-Salette en août prochain en raison de la baisse d’achalandage enregistrée au fil des dernières années auprès de ces deux appareils. De fait, c’est tout le centre de services de Notre-Dame-de-la-Salette, incluant le comptoir caissier, qui doit être démantelé. Selon la coopérative, le volume de transactions chute en moyenne de 10 % par année depuis quatre ans à cet endroit. Afin d’éviter un bris de services pour le secteur du nord de la Lièvre, les opérations de la caisse seront désormais centralisées à la succursale Val-des-Bois où un nouveau guichet moderne sera aménagé et où les heures d’ouverture de ce comptoir seront augmentées.