Le maire de Thurso Benoit Lauzon avait lancé des invitations à la présidente de l'Union des municipalités du Quebec, Suzanne Roy, au maire de Mont-Laurier, Michel Adrien, et au maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Forum citoyen de Thurso: petite ville, grands projets

Thurso est bien petite à côté de sa voisine immédiate, Gatineau, qui compte presque 110 fois plus d'habitants. Samedi, c'est pourtant elle qui étalait ses grands projets, devant le maire de la métropole de l'Outaouais et la présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).
La petite municipalité d'un peu plus de 2500 habitants organisait son Forum citoyen, une activité de discussion qui a fait suite à un important processus de consultation, incluant un sondage.
Samedi, avant même d'entamer les échanges, la municipalité savait quelle ligne directrice est souhaitée par les citoyens. Il ne restait qu'à greffer des projets à cette vision.
Selon le maire de Thurso, Benoit Lauzon, les citoyens ont fait valoir de nombreux besoins, notamment celui d'améliorer l'offre commerciale sur son territoire. La population a demandé des boutiques de vêtements, mais également une pharmacie ouverte plus tard en soirée et les fins de semaine.
M. Lauzon soutient également que l'exercice a révélé le besoin pour la municipalité de revoir son offre de services de fond en comble.
«Les gens veulent garder un niveau de taxation bas, mais ils veulent des services. À un moment donné, tu ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Chaque service, pour moi, c'est un investissement qu'on se donne. L'implication citoyenne devient très importante en ce sens. Ce n'est pas au maire à décider quels services les gens veulent se donner.»
Pendant que Thurso parlait de son avenir, dans la salle, d'autres élus prenaient des notes. La présidente de l'UMQ, Suzanne Roy, était du lot.
«Ce qui m'a frappé le plus, c'est qu'il n'y avait rien d'irréalisable. C'est dans le concret, affirme Mme Roy. On a toujours pensé à la participation citoyenne comme étant le chialage, mais ce n'est pas ça.»
Pedneaud-Jobin applaudit la démarche
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, présent pour resserrer les liens avec la municipalité voisine, retourne également dans sa ville avec un bagage d'expériences. Pour lui, c'est un exemple de plus que la consultation et l'implication citoyenne sont des éléments essentiels du développement d'une ville.
«C'est pour ça que je suis un défenseur des consultations publiques, c'est toujours ça le sentiment qu'on a. Plus on est près de la communauté, du quartier, du secteur, plus on retrouve cet enthousiasme.»
Thurso peut également devenir un exemple utile à l'UMQ dans ses négociations avec le gouvernement du Québec, affirme Suzanne Roy, notamment dans sa quête pour l'autonomie des municipalités et de la diversification des sources de revenus.
«J'ai entendu des projets où la municipalité de Thurso a besoin d'outils. [...] Il faut avoir les outils pour donner à la population ce qu'elle souhaite. Ce que souhaite la population, ce n'est pas d'avoir un conseil municipal qui dit: "Ce n'est pas de ma faute, c'est tel ministère qui ne veut pas."»