Le MTQ a décrété la fermeture du chemin River, à la hauteur du ruisseau Hillman, au nord du chemin Réginald-Scullion, le 24 avril, alors que les inondations battaient leur plein dans la région.

Deux semaines pour réparer le ponceau du chemin River

Une centaine de résidents de L’Ange-Gardien, qui doivent emprunter un long détour d’une trentaine de minutes pour se rendre à Gatineau depuis l’affaissement d’un ponceau ayant forcé la fermeture du chemin River, le 24 avril dernier, devront prendre leur mal en patience. Le chemin demeurera complètement bloqué à la circulation pour encore deux semaines.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a amorcé lundi matin les travaux de remplacement du ponceau problématique. Le chantier en question devrait durer deux semaines, a confirmé la porte-parole du MTQ en Outaouais, Rosalie Faubert. Un contrat a été donné en urgence afin de corriger l’infrastructure, a indiqué cette dernière.

Le MTQ a décrété la fermeture du chemin River, à la hauteur du ruisseau Hillman, au nord du chemin Réginald-Scullion, le 24 avril, alors que les inondations battaient leur plein dans la région.

Depuis cette date, tous les résidents habitant au nord de l’entrave se retrouvent isolés et doivent effectuer un détour par le chemin des Rapides, à Val-des-Monts, pour ensuite emprunter le chemin du Pont, à Notre-Dame-de-la-Salette, avant d’utiliser la route 309 et de se rendre à Gatineau. Ce détour représente une trentaine de minutes de trajet supplémentaire.

« C’est par mesure de sécurité que nous avons dû fermer le chemin. Il y a eu un affaissement qui rendait la chaussée non sécuritaire. On doit effectuer les travaux de remplacement de ponceau. Ce n’est plus carrossable. Il fallait fermer complètement la route. Le ministère était conscient de l’impact sur les usagers et c’est d’ailleurs pourquoi il a octroyé directement un contrat en urgence pour pouvoir effectuer les travaux rapidement », a mentionné Mme Faubert.

Du côté de L’Ange-Gardien, on indique que les services d’urgence sont au courant de la situation et que les pompiers des municipalités voisines de Notre-Dame-de-la-Salette et Val-des-Monts sont prêts à intervenir dans ce secteur si le besoin devient nécessaire.