Au total, neuf sapeurs provenant des municipalités de Namur (Outaouais), Lochaber-Ouest, Lochaber-Canton, Montpellier, Plaisance, Saint-André-Avellin et Montebello partiront pour dix jours outre-mer afin de prendre connaissance des pratiques et méthodes d’intervention de leurs homologues en Belgique.

Des pompiers de la Petite-Nation en Belgique

Une délégation de pompiers de la MRC de Papineau s’envolera le 9 septembre prochain pour la région de Namur, en Belgique, dans le cadre d’un voyage organisé en lien avec le partenariat d’échanges établi depuis 2015 entre le gouvernement régional et les représentants de la capitale de la Wallonie.

Au total, neuf sapeurs provenant des municipalités de Namur (Outaouais), Lochaber-Ouest, Lochaber-Canton, Montpellier, Plaisance, Saint-André-Avellin et Montebello partiront pour dix jours outre-mer afin de prendre connaissance des pratiques et méthodes d’intervention de leurs homologues en Belgique. Le groupe sera accompagné du coordonnateur à la sécurité publique de la MRC de Papineau, Éric Lacasse.

« Ce qu’on souhaite, c’est expérimenter la façon de faire des pompiers là-bas et voir s’il n’y a pas des choses qu’on pourrait exporter ici. Dans les communes en Belgique, il y a beaucoup de regroupement de services qui sont faits. On veut aller voir s’il y aurait peut-être des façons de changer notre approche à certains niveaux », affirme M. Lacasse.

La délégation aura notamment l’occasion de visiter le centre de formation des pompiers en Wallonie, de même que des casernes et d’autres bâtiments reliés à la sécurité du public. Trois pompiers de la Petite-Nation feront également un stage en caserne afin de comprendre comment leurs homologues belges travaillent.

« Ils ont aussi un centre de crise. Comme nos intervenants sont en fonction au Rockfest chaque année et qu’on doit être présent à différents événements susceptibles d’avoir des gestions de site dans le cadre de mesures d’urgence, ce sera intéressant de voir s’il n’y a pas des idées qu’on pourrait mettre en place chez nous », indique M. Lacasse.

Le voyage sera financé principalement par le biais de collectes de fonds, confirme le président du comité des relations d’amitié avec la Belgique et maire de Notre-Dame-de-Bonsecours, Carol Fortier.

Des subventions totalisant 6000 $ ont également été obtenues auprès du ministère des Affaires municipalités et de l’Occupation du territoire et du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. La balance des frais du voyage sera déboursée par les participants eux-mêmes. Des citoyens et d’autres intervenants de la MRC participeront au séjour en tant que touristes déboursant personnellement leurs frais.

Carol Fortier soutient que les liens tissés ces dernières années avec les gens de la Wallonie commencent à porter ses fruits au niveau de la MRC.

« On a un groupe de touristes de la région là-bas qui viendra en août pour faire du camping. On a aussi une famille qui doit venir à la fin juin. Je reçois beaucoup d’appels de gens qui veulent visiter la région. C’est attirant pour les touristes de profiter de nos pourvoiries et de ce qu’on a à offrir. Le bouche-à-oreille nous aide beaucoup », affirme M. Fortier.

Rappelons qu’une première mission socio-économique de la MRC de Papineau avait été déployée en septembre 2015 alors qu’un groupe d’élus, de directeurs généraux de municipalités et de représentants du milieu des affaires et des arts s’était rendu en Belgique afin de promouvoir la région et de créer un réseau de contacts outre-mer.

Ce partenariat est né du fait que la municipalité de Namur (Outaouais) entretient depuis déjà plusieurs années des liens avec la ville belge de Namur. C’est que Namur (Outaouais) a été fondée par des Belges, au 19e siècle.

Un groupe formé d’une trentaine de Namurois belges devrait visiter la MRC de Papineau en 2019. Un projet d’échange-jeunesse est aussi dans les cartons.