Une interdiction de chasser et de piéger tous les gibiers dans certains secteurs des zones 10 est et 9 ouest, en Outaouais et dans les Laurentides, est en vigueur jusqu’au 18 novembre.

Cervidés: le tiers de l’opération échantillonnage terminé

Aucun nouveau cas de la maladie débilitante chronique (MDC) des cervidés n’a encore été détecté dans les Laurentides et l’Outaouais.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) confirme avoir complété le tiers de son opération d’échantillonnage en nature sauvage à la suite du premier cas détecté au Québec de la MDC, il y a trois semaines dans une ferme d’élevage de Greenville-sur-la-Rouge, municipalité limitrophe avec l’Outaouais.

Le porte-parole du MFFP, Nicolas Bégin, a affirmé vendredi que plus de 180 cerfs ont été abattus et analysés en date d’aujourd’hui. Tous les résultats des tests effectués se sont avérés négatifs pour l’instant. Une centaine de cerfs ont été tués par des agents de la faune, dans le périmètre de 400 kilomètres englobant la zone d’interdiction de chasse qui a été érigé dans les Laurentides et en Outaouais, à proximité du cheptel de l’entreprise Harpur Farms où la bête malade a été découverte à la mi-septembre. L’autre partie de l’échantillonnage provient d’animaux qui ont été tués par des chasseurs dans la zone tampon de surveillance de 45 kilomètres carrés établie en dehors du périmètre d’interdiction par le ministère.

« C’est une bonne nouvelle en soi et c’est encourageant. Maintenant, il faut comprendre que le travail se poursuit sur le terrain. On souhaite toujours que ce soit un cas isolé », a indiqué M. Bégin.

Le MFFP souhaite obtenir un échantillonnage d’au moins 300 cervidés afin de confirmer qu’il n’y a pas eu propagation de la maladie en forêt. Le prion, l’agent pathogène responsable de la MDC, est contagieux et hautement résistant, ce qui lui permet de rester plusieurs années dans l’environnement. La maladie débilitante chronique peut se transmettre d’un cervidé à l’autre par contact direct ou indirect avec la salive, le lait ou les excréments d’un animal atteint.

Une interdiction de chasser et de piéger tous les gibiers dans certains secteurs des zones 10 est et 9 ouest, en Outaouais et dans les Laurentides, est en vigueur jusqu’au 18 novembre.

Plus tôt cette semaine, l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation ont annoncé que le troupeau de 3000 cerfs rouges de la ferme Harpur Farms allait être abattu. Les carcasses seront analysées afin de vérifier si d’autres cervidés sont porteurs de la maladie.