La mairie de Val-des-Bois

Bowman dit non à un regroupement avec Val-des-Bois

Il n’y aura pas d’étude sur un projet de fusion entre Val-des-Bois et Bowman, du moins pas à court terme.

Le conseil municipal de Bowman a voté à l’unanimité, mardi soir, contre la proposition de Val-des-Bois de demander l’aide technique du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) dans le but de réaliser une étude sur l’opportunité d’un regroupement entre les deux municipalités. Une telle analyse aurait permis de déterminer les impacts financiers et fiscaux d’une fusion entre ces deux localités de la MRC de Papineau.

Les élus de Val-des-Bois avaient demandé par voie de résolution, plus tôt en septembre, que leurs homologues du village voisin se positionnent sur la question.

Le maire de Bowman, Pierre Labonté, affirme qu’un projet de regroupement ne figure tout simplement pas dans les priorités de sa municipalité en ce moment. Les ententes intermunicipales entre les deux administrations, autant au niveau des services que des infrastructures, répondent amplement aux besoins de la population de Bowman, selon M. Labonté qui a partagé mercredi la décision prise par ses collègues échevins.

« Quand il y a eu les dernières élections, nous n’avons pas été élus pour travailler sur un projet de fusion. On met le dossier en veilleuse, mais ça pourrait revenir comme un enjeu électoral à la prochaine campagne. S’il y a des gens qui veulent en parler à ce moment-là, ils le feront, mais de notre côté, on veut se concentrer sur nos beaux projets pour Bowman. Notre municipalité est en bonne santé présentement et ne voit pas l’utilité d’aller de l’avant avec ça », a-t-il mentionné.

En entrevue avec Le Droit la semaine dernière, le maire de Val-des-Bois, Roland Montpetit, faisait valoir qu’un éventuel regroupement entre les deux villages aurait pu avoir des effets bénéfiques, notamment au niveau de la gestion administrative. Les deux municipalités partagent notamment une bibliothèque, une salle communautaire, un de services de pompiers et une ressource pour la jeunesse, les loisirs et la culture.