Les élus de Notre-Dame-de-la-Salette soutiennent qu’un transfert de MRC serait bénéfique pour leur municipalité en termes de développement.

Annexion de Notre-Dame-de-la Salette : une étude à venir

Une étude d’opportunité sera amorcée en janvier afin d’analyser un scénario d’annexion entre Notre-Dame-de-la-Salette et la MRC de Papineau.

Le conseil des maires de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a emboîté le pas à son homologue de la MRC de Papineau, jeudi soir, en donnant unanimement son appui à la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette afin que celle-ci puisse formuler une demande auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour la réalisation d’une étude portant sur son adhésion éventuelle au territoire de la MRC de Papineau.

Par voie d’un communiqué de presse envoyé vendredi, la MRC des Collines-de-l’Outaouais a indiqué qu’une étude d’opportunité menée conjointement par les trois instances concernées par le dossier sera lancée au début de l’année 2019.

« Cette démarche se fera avec transparence et inclura une étape de consultation de la population, avant d’entamer un quelconque processus officiel d’adhésion. Advenant que ce processus d’analyse et de consultation mène à une issue favorable à la modification des territoires, une demande conjointe en ce sens pourra être transmise au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation qui devra autoriser et encadrer ce changement », peut-on lire dans le communiqué.

Les élus de Notre-Dame-de-la-Salette soutiennent qu’un transfert de MRC serait bénéfique pour leur municipalité en termes de développement. Le conseil municipal souligne notamment que Notre-Dame-de-la-Salette ne partage pas les mêmes enjeux et défis que ses voisines partenaires de la MRC des Collines-de-l’Outaouais qui sont Cantley, Chelsea, La Pêche, Pontiac, Val-des-Monts et L’Ange-Gardien, toutes des municipalités à l’indice de vitalité économique plus élevé.

De plus, Notre-Dame-de-la-Salette partage ses frontières géographiques avec des localités de la MRC de Papineau et bénéficie de plusieurs services offerts par cette entité administrative, font valoir les élus.