La Commission de protection du territoire agricole du Québec rendre bientôt une décision quant à l’aménagement d’une halte routière sur l’autoroute 50, tout près de Thurso.

Aire de service sur la 50 à Thurso: une décision sera bientôt connue

La décision de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) dans le dossier de la halte routière aux abords de l’autoroute 50, à Thurso, doit être rendue prochainement.

Le projet du promoteur privé Construction GAB prévu sur un terrain de quatre acres se trouvant en bordure de la route 317 et de l’autoroute 50, sur le site du Parc industriel régional vert de Papineau, a fait l’objet d’une audience devant la CPTAQ en juin dernier. Cette dernière doit donner son aval au projet puisque l’emplacement de la future aire de repos est situé en zone agricole.

Le maire de Thurso et préfet de la MRC de Papineau, Benoît Lauzon, demeure optimiste que le projet pourra aller de l’avant et dit s’attendre à une réponse favorable de la part de l’instance gouvernementale.

«On a eu une très bonne écoute quand on a présenté le dossier auprès de la CPTAQ. Le dossier est bien ficelé. L’ensemble des intervenants, autant la Ville de Thurso que la MRC de Papineau et le promoteur ont fait leur travail. On attend maintenant la décision qui devrait arriver bientôt», affirme M. Lauzon.

Le maire de Thurso avait mentionné au printemps dernier qu’une première pelletée de terre serait envisageable cet automne si la CPTAQ rendait une décision favorable avant la fin de l’été. Selon M. Lauzon, il n’est pas trop tard pour envisager un début de chantier en 2018, si la CPTAQ donne le feu vert.

«Aussitôt que la décision rentre, que nous soyons en novembre ou en décembre, on pourra faire la première pelletée de terre. Le constructeur pourrait débuter certaines choses même si c’est l’hiver», note-t-il.

Un dépanneur avec station-service de même que deux bannières de restauration rapide et des aires de jeux pour enfants font notamment partie du projet.

Par ailleurs, le promoteur souhaitait également aménager un marché public sur le futur site, ce qui avait suscité l’inquiétude auprès d’agriculteurs établis à proximité du terrain et faisant la vente de produits du terroir à même leur ferme.

À ce sujet, le maire de Thurso et préfet de la MRC de Papineau se fait rassurant.

«Il faut respecter le fait que nous avons des gens d’affaires qui ont investi dans des lieux qui sont près du site. Le constructeur de la halte ne pourra pas faire la vente de produits sans l’autorisation de la MRC de Papineau. Nous, on n’autorisera pas la vente de produits qui se trouvent dans les commerces autour, à moins que les commerces en question souhaitent prendre un comptoir directement sur le lieu de la halte routière», mentionne M. Lauzon.

Pour l’heure, on ne compte aucune aire de services aux abords de l’autoroute 50, entre Gatineau et Lachute.

Un projet de halte routière chiffré à 4,5 millions de dollars et piloté par le promoteur Picard constructions développement immobilier et son partenaire Paracom immobilier doit toutefois voir le jour à l’été 2019 à proximité de la bretelle de sortie de l’autoroute 50, à la hauteur de Papineauville.