La MRC de Papineau accorde du financement pour cartographier les zones inondables qui longent la rivière Petite-Nation.

325 000 $ pour cartographier les zones inondables de la rivière Petite-Nation

Les zones inondables de la rivière Petite-Nation seront cartographiées.

La MRC de Papineau a confirmé par voie de communiqué qu’un montant maximum de 325 000 $ lui sera accordé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) afin de procéder à la cartographie des 49 kilomètres de rivière sillonnant les municipalités de Plaisance, Papineauville, Saint-André-Avellin, Ripon, Chénéville et Lac-Simon.

Par le biais du Plan d’action en matière de sécurité civile relatif aux inondations — Vers une société québécoise plus résiliente aux catastrophes, annoncé par Québec en mars 2018, l’Outaouais devait initialement recevoir 2,8 millions pour cartographier les zones inondables de différentes rivières de la région. L’enveloppe avait par la suite été bonifiée de 175 000 $, mais la rivière Petite-Nation avait été écartée du projet par le gouvernement provincial.

Le préfet de la MRC de Papineau, Benoît Lauzon soutient qu’un travail de démonstration a dû être fait auprès du MAMH afin d’inclure la rivière Petite-Nation dans l’analyse.

« On a des données qui existent, mais qui datent d’il y a peut-être 20 ans. On nous disait au ministère que l’étude aurait donné les mêmes résultats. Ce qu’on a démontré, c’est que ces chiffres n’étaient plus bons et qu’il était important de refaire les cartographies en lien avec les changements climatiques. Des inondations, on en a de plus en plus et c’est important de revoir la rivière Petite-Nation qui touche quand même à plusieurs municipalités sur notre territoire et qui représente un grand débit se déversant dans la rivière des Outaouais », explique M. Lauzon.

Lors de la crue printanière historique de 2017, Saint-André-Avellin et Papineauville avaient été les municipalités les plus durement touchées par les inondations dans la MRC de Papineau.

Avec cette nouvelle aide financière de 325 000 $ octroyée pour le territoire de Papineau, l’Outaouais recevra dans son ensemble 3,3 millions de dollars du MAMH pour cartographier les zones inondables de ses principaux affluents.