Petite-nation

Hausse de taxes à Pontiac : surprise chez les entrepreneurs

À la grande surprise de certains entrepreneurs du coin, la municipalité de Pontiac a haussé de façon importante pour les bâtiments non-résidentiels cette année.

Le taux de taxation pour ces immeubles a grimpé de 63 %, passant de 0,677 8 (par tranche de 100 $ sur le rôle d’évaluation) à 1,104 9. Pour le propriétaire du Dépanneur Eardley situé sur la route 148, dans le secteur de Luskville, ça représente une hausse de plus de 800 $ sur sa facture de taxes foncières.

« C’est raide à avaler d’une année à l’autre, affirme l’homme d’affaires Éric Levasseur. C’est vrai, si on se compare à Gatineau, ce n’est pas cher, mais on n’a pas les mêmes services qu’à Gatineau. »

La mairesse de Pontiac, Joanne Labadie, défend cette décision en affirmant d’abord et avant tout qu’elle a été rendue nécessaire par une situation financière précaire dans la municipalité.

Les désastres naturels des deux dernières années, notamment la crue historique du printemps 2017 et les tornades de l’automne dernier, causent une pression financière importante pour la petite ville. 

L’évaluation foncière de nombreuses propriétés a été revue à la baisse après les sinistres et les nouvelles constructions ont été moins nombreuses, affirme Mme Labadie.

« Après l’inondation, on a vu une décroissance dans notre municipalité. C’est dommage parce qu’il y avait une croissance assez soutenue dans les années précédentes », explique la mairesse.

À cela s’ajoute l’entrée en vigueur de nouvelles conventions collectives pour de nombreux employés de la Ville, alors que les dernières ententes étaient échues depuis au moins trois ans. Ça implique des augmentations de salaire et le versement de payes rétroactives.

Retour du balancier

Joanne Labadie soutient que la municipalité se trouvait devant une impasse et, si une telle hausse n’était pas adoptée pour les immeubles non-résidentiels, il aurait fallu augmenter les taxes d’environ 10 % pour l’ensemble des quelque 4000 résidences sur le territoire de Pontiac.

Le conseil municipal a plutôt choisi d’augmenter significativement les taxes des immeubles non-résidentiels — une catégorie qui comprend notamment les bâtiments à vocation commerciale — puisque ceux-ci ont, historiquement, toujours bénéficié d’un taux très bas, similaire aux édifices résidentiels. L’augmentation ramène le taux de taxes dans la moyenne des autres municipalités de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

La mairesse de Pontiac admet cependant que la nouvelle aurait pu être mieux communiquée aux citoyens. 

La Ville étant à la recherche de trois personnes pour pourvoir des postes clés — un directeur général, un directeur général-adjoint et un directeur des communications —, l’information ne s’est pas rendue aux résidents dans les délais appropriés.

« On publie un pamphlet chaque année pour expliquer les taxes et comment la municipalité en est arrivée à ces prix. Plusieurs plaintes que j’ai eues, c’est que les gens n’ont pas reçu le pamphlet avant d’avoir la facture », dit Mme Labadie.

Arts et spectacles

Montebello demande une rencontre avec l’organisation de la relance du festival

Le conseil municipal de Montebello demande « une rencontre officielle avec l’organisation de la relance du Rockfest ».

Dans une résolution adoptée plus tôt cette semaine, les élus de la municipalité réclament qu’un agenda de la rencontre et un plan d’affaire de l’événement soient déposés au moins 48 heures avant ladite réunion.

Petite-Nation

Projet de caserne d’incendie et de mairie: Saint-André-Avellin toujours pas fixé

Le projet de construction d’une nouvelle caserne d’incendie et d’une mairie annexée au Complexe Whissell, à Saint-André-Avellin, se précise, mais celui-ci pourrait se réaliser en plus d’une phase, en 2019 et en 2020.

Dans son plus récent plan triennal en immobilisations, la municipalité de Saint-André-Avellin a prévu des sommes pour ce chantier qui propose de raser la caserne et l’hôtel de ville actuels, en plein cœur du village, pour y faire ériger un nouveau poste d’incendie moderne. Une mairie serait également construite à côté du Complexe Whissell.

Petite-Nation

Les guichets indépendants ne font pas courir les foules

Cinq mois après leur mise en service, les guichets automatiques municipaux de Ripon et Plaisance, aménagés dans le cadre du projet pilote d’un an chapeauté par la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et le Mouvement Desjardins, sont de toute évidence très peu populaires auprès du public.

Déployés afin d’atténuer l’impact de la fermeture de guichets et de points de service Desjardins dans certaines localités de la province, des guichets indépendants permettant uniquement aux utilisateurs de retirer de l’argent moyennant des frais de 0,50 $ par transaction, en plus des frais de 1,50 $ qui sont ajoutés par les institutions financières, ont été implantés dans cinq municipalités du Québec, dont à Ripon et Plaisance en Outaouais.

Petite-Nation

Annexion de Notre-Dame-de-la Salette : une étude à venir

Une étude d’opportunité sera amorcée en janvier afin d’analyser un scénario d’annexion entre Notre-Dame-de-la-Salette et la MRC de Papineau.

Le conseil des maires de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a emboîté le pas à son homologue de la MRC de Papineau, jeudi soir, en donnant unanimement son appui à la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette afin que celle-ci puisse formuler une demande auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour la réalisation d’une étude portant sur son adhésion éventuelle au territoire de la MRC de Papineau.

Par voie d’un communiqué de presse envoyé vendredi, la MRC des Collines-de-l’Outaouais a indiqué qu’une étude d’opportunité menée conjointement par les trois instances concernées par le dossier sera lancée au début de l’année 2019.

« Cette démarche se fera avec transparence et inclura une étape de consultation de la population, avant d’entamer un quelconque processus officiel d’adhésion. Advenant que ce processus d’analyse et de consultation mène à une issue favorable à la modification des territoires, une demande conjointe en ce sens pourra être transmise au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation qui devra autoriser et encadrer ce changement », peut-on lire dans le communiqué.

Les élus de Notre-Dame-de-la-Salette soutiennent qu’un transfert de MRC serait bénéfique pour leur municipalité en termes de développement. Le conseil municipal souligne notamment que Notre-Dame-de-la-Salette ne partage pas les mêmes enjeux et défis que ses voisines partenaires de la MRC des Collines-de-l’Outaouais qui sont Cantley, Chelsea, La Pêche, Pontiac, Val-des-Monts et L’Ange-Gardien, toutes des municipalités à l’indice de vitalité économique plus élevé.

De plus, Notre-Dame-de-la-Salette partage ses frontières géographiques avec des localités de la MRC de Papineau et bénéficie de plusieurs services offerts par cette entité administrative, font valoir les élus.

Petite-Nation

Papineauville n’aura plus à gérer le bureau de la SAAQ

La gestion du point de service de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), à Papineauville, sera transférée entre les mains de Services Québec à compter de l’été prochain.

C’est donc dire que l’avenir du seul bureau d’immatriculations présent sur le territoire de la MRC de Papineau est désormais assuré, confirme le maire de Papineauville, Christian Beauchamp.

Petite-Nation

La neige a causé des soucis à HEXO

Les récents travaux d’expansion de l’entreprise HEXO ne se sont pas déroulés sans anicroche. Le Droit a appris que le plus important fournisseur de la Société québécoise du cannabis, dont l’usine est située sur le chemin de la Rive, à Masson-Angers, a vu son projet d’agrandissement être interrompu durant un peu plus d’un mois, l’hiver dernier, à la suite d’un incident survenu sur le chantier de construction.

Selon une série de rapports obtenus auprès de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, l’entreprise gatinoise spécialisée dans la production et la distribution de marijuana médicale et récréative a dû suspendre ses travaux d’expansion, entre le 12 février et le 26 mars 2018, au moment où un premier complexe de 250 000 pieds carrés de serres supplémentaires était en pleine réalisation.

Petite-Nation

Un autre surplus financier pour le Festival western de Saint-André-Avellin

Le compteur du Festival western de Saint-André-Avellin continue de clignoter en vert. La 18e mouture de l’événement, tenue du 19 au 29 juillet 2018 sur le site du Complexe Whissell, a permis au comité organisateur de dégager un excédent d’opérations de 19 000 $.

C’est ce que confirme au Droit le président du festival, Sylvain Maheux. Il s’agit d’un cinquième surplus financier consécutif pour l’organisation dont l’assemblée générale annuelle aura lieu le mois prochain.

Petite-Nation

Beaucoup d’optimisme dans Papineau suite au passage du ministre des Transports

Même si le ministre des Transports n’a pas pris d’engagement ferme concernant l’élargissement de l’autoroute 50 et qu’aucun échéancier précis n’est encore sur la table, le préfet de la MRC de Papineau, Benoît Lauzon, se dit satisfait de la rencontre qui s’est déroulée vendredi matin entre les maires de la Municipalité régionale de comté et François Bonnardel, à Papineauville.

Au total, 21 des 24 maires de la MRC de Papineau se sont entretenus pendant un peu plus d’une heure avec le ministre des Transports qui était de passage dans la région. Le ministre responsable de l’Outaouais, ministre de la Famille et député de Papineau, Mathieu Lacombe, était également présent à la réunion.

Petite-Nation

Hausse de taxes à L’Ange-Gardien

Pour la première fois en dix ans, les contribuables de L’Ange-Gardien verront leur compte de taxes foncières augmenter au-dessus de la barre des 2 % en 2019.

Le conseil municipal a adopté, jeudi soir, un budget de fonctionnement chiffré à 7 649 670 $ auquel se greffe une hausse du taux de taxation foncière de l’ordre de 2,5 %. Le budget d’investissement de L’Ange-Gardien s’établira pour sa part à 1 873 725 $.