L’engagement de Steven Waters a été souligné mardi dernier, à Québec.

Prendre le temps pour les autres

Steven Waters n’a pas attendu les années pour se démarquer.

Le Gatinois âgé de 15 ans, étudiant à l’école secondaire Le Carrefour à Gatineau, vient de se mériter le prix Claude-Masson, un prix prestigieux remis lors du gala Hommage bénévolat-Québec 2019, pour souligner son engagement remarquable dans sa communauté. Il fait partie d’un groupe sélect d’une quinzaine de jeunes bénévoles choisis dans les différentes régions du Québec.


« Ce que j’ai remarqué en parlant avec les autres jeunes, c’est tout ce que nous sommes capables de faire. C’est même très impressionnant de voir l’implication des jeunes à faire du bénévolat. »
Steven Waters

Depuis maintenant cinq ans, le jeune Gatinois donne des centaines d’heures de bénévolat par année, notamment à Adojeune, aux activités du club Optimiste, à la ville de Gatineau, ainsi qu’à l’école secondaire Le Carrefour.

Présent cinq jours par semaine pour aider dans les trois maisons d’Adojeune, Steven vient en aide aux animateurs dans les tâches quotidiennes, la planification et la réalisation d’activités. De plus, il aide au recrutement de jeunes. Depuis deux ans, il est aussi le représentant des jeunes au sein du conseil d’administration, et participe à la prise de décisions.

« Adojeune a fait une activité de sensibilisation aux drogues à mon école. Je trouvais que c’était vraiment important comme message. Je me suis donc impliqué à la Maison de jeunes du centre communautaire Gérard-Pezzani, dans mon quartier à Touraine, en donnant du temps pour aider les animateurs », a raconté Steven.

L’organisme a comme mission d’aider les adolescents de 12 à 17 ans à socialiser et à faire des activités avec des jeunes de leur âge. Ses activités sont aussi destinées aux ados qui vivent des difficultés dans leur milieu familial, en situation d’itinérance ou à risque de le devenir. Des ateliers sont aussi offerts sur la prévention des drogues.

Trois maisons font partie de sa mission, la Maison des jeunes CCGP (rue d’Auvergne), la Maison des jeunes Sanscartier (rue Sanscartier), et la Maison des jeunes Rivière-Blanche (boulevard Maloney-Est).

« Je fais partie du c.a. depuis deux ans. C’est moi qui fais valoir les commentaires et les idées des jeunes auprès des adultes. J’aime bien l’expérience de travailler avec les adultes. C’est une expérience très enrichissante qui va m’aider », explique-t-il.

Lors de la remise de son prix qui avait lieu mardi au restaurant parlementaire à Québec, Steven dit avoir rencontré plusieurs autres jeunes impliqués comme lui dans leur communauté.

« Ce que j’ai remarqué en parlant avec les autres jeunes, c’est tout ce que nous sommes capables de faire. C’est même très impressionnant de voir l’implication des jeunes à faire du bénévolat. »

Que fera-t-il plus tard?

« Disons que j’aimerais être travailleur social. Mais c’est encore trop tôt pour décider. »