Le gouvernement du Québec a souligné l’engagement bénévole d’Odette Simard.

Odette Simard : une bénévole d’exception

Dès l’âge de 15 ans, Odette Simard a commencé à faire du bénévolat comme monitrice de terrain de jeu à Buckingham. Et toute sa vie, même pendant ses 38 ans passés dans la fonction publique fédérale, elle n’a jamais cessé de donner de son temps pour améliorer la qualité de vie des personnes de sa communauté, notamment en siégeant au sein de nombreux conseils d’administration de divers organismes professionnels, philanthropiques et de bienfaisance de la région de l’Outaouais.

L’engagement bénévole exceptionnel d’Odette Simard a été souligné lors d’une cérémonie au Salon bleu du parlement de Québec en présence de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

Les représentants des deux organismes qui avaient soumis le nom de Mme Simard étaient présents à la cérémonie soit Pierre Cousineau, président de la Table de concertation des aînés et des retraités de l’Outaouais, et Donald Déry, président de l’Association nationale des retraités fédéraux.

Dynamique et enthousiaste

Riche de son expérience au sein de la fonction publique fédérale et de sa connaissance approfondie du milieu communautaire de la région, Mme Simard s’est impliquée avec dynamisme et enthousiasme pour motiver ses collègues de tous les âges et de tous les milieux. Par son engagement, elle a ainsi permis de nombreux partenariats qui ont profité à toute la communauté gatinoise.

« Je suis à la retraite depuis 2010, mais je suis toujours aussi occupée que lorsque je travaillais, explique Mme Simard. Je n’ai pas eu d’enfant et c’était ma façon à moi de me tenir occupée tout en aidant les autres, comme mes parents l’ont fait toute leur vie. Avec ma mère Gabrielle, qui a maintenant 92 ans et qui reste active et en forme, je peux dire que j’ai un bon exemple devant moi. »

Effets positifs

Les compétences et la contribution de Mme Simard sont reconnues et appréciées, en raison de leurs effets positifs, non seulement pour les aînés, mais pour l’ensemble de la communauté.


«  Je suis à la retraite depuis 2010, mais je suis toujours aussi occupée que lorsque je travaillais.  »
Odette Simard

Comme ex-présidente du club FADOQ St-Luc, du secteur Buckingham, Mme Simard a été une leader inspirante en mobilisant les ressources nécessaires pour l’organisation de collectes de fonds au bénéfice de projets communautaires à vocation sociale, dont la Maison de la famille, la résidence Le Monarque, le Relais pour la vie à Gatineau et le club Lion.

Elle a aussi mis sur pied le service aux membres à la FADOQ St-Luc, du secteur Buckingham, qui offre aux aînés vulnérables un accès rapide aux personnes-ressources et aux services qui répondent à leurs besoins.

De plus, Mme Simard est la première vice-présidente de l’Association nationale des retraités fédéraux, section Outaouais, où elle est responsable du programme Tarifs préférentiels, qui permet d’offrir plusieurs avantages aux membres.

Si elle reconnaît que le bénévolat n’est pas toujours facile, elle dit tirer sa motivation des choses qu’elle continue d’apprendre tout en aidant les autres.

« Ce n’est pas toujours valorisant de faire du bénévolat. On le fait parce qu’on apprend beaucoup de choses sur nous-mêmes, sur notre façon à interagir avec les gens. Et il y a aussi tant de besoins à combler. Puis, on développe aussi plein de compétences dans divers domaines. »